Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Presse
  • Communiqués de presse
  • Mission de renforcement de la Francophonie en Roumanie : l’APF souhaite mutualiser les initiatives des acteurs francophones pour renforcer la Francophonie en Europe centrale et orientale

Mission de renforcement de la Francophonie en Roumanie : l’APF souhaite mutualiser les initiatives des acteurs francophones pour renforcer la Francophonie en Europe centrale et orientale

28 mai 2021

Une délégation de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), conduite par Jacques Krabal, Secrétaire général de l’APF, et composée de Nadia El Yousfi (Députée/Belgique) et de Françoise Schepmans (Députée/Belgique), s’est rendue en Roumanie, à l’invitation de la section roumaine et de son Président Florin Alexendru-Alexe, du 23 au 26 mai 2021.

Elle a participé à une séance de discussions avec l’ensemble des acteurs francophones du pays au Palais du Parlement sur le thème « La Roumanie, Etat-phare de la Francophonie – Perspectives francophones au sein de l’Union européenne ». Aux côtés des parlementaires de la section roumaine, du ministre de l’Éducation, Sorin Mihai Cîmpeanu, du secrétaire d’État aux Affaires mondiales et à la stratégie diplomatique, Cornel Feruță, des représentants régionaux de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et de membres du corps diplomatique francophone, la délégation a réaffirmé la volonté de l’APF de créer des synergies pour renforcer la Francophonie au sein de l’Union européenne. Le Secrétaire général parlementaire a rappelé les trois priorités de l’APF : la défense du multilinguisme au sein des institutions européennes, le développement de la Francophonie économique et la mise en place d’une action coordonnée pour la règlementation du numérique au sein de l’espace francophone afin de lutter contre l’hégémonie des GAFA et des BATX. Sur ce dernier point, Jacques Krabal a rappelé que « le numérique est devenu un espace interplanétaire de manipulation de l’opinion publique qui peut nuire à la démocratie et aux libertés individuelles ». Alors que les géants du numérique, pourtant plus riches que certains Etats, n’ont pas de finalité sociale, il a insisté sur la nécessaire coalition des acteurs francophones et de l’Union européenne pour co-construire une gouvernance du numérique équitable au profit des citoyens européens et de l’espace francophone. L’APF est à l’offensive sur ce sujet et souhaite mutualiser les actions des parlements, des acteurs politiques, des universitaires et de la société civile.

La délégation a été reçu au Palais Cotroceni afin d’échanger avec le Représentant personnel du Président de la République pour la Francophonie, Sergiu Nistor, ce qui témoigne de l’engagement francophone de la Roumanie au plus haut niveau de l’Etat. Elle s’est ensuite rendue à Brasov où elle a rencontré le Président du Conseil départemental, le Recteur de l’Université de Transylvanie, le Président de l’Alliance française ainsi que le directeur d’Airbus Helicopters Roumanie.

L’APF souhaite multiplier ce type d’actions pour consolider la Francophonie en Europe centrale et orientale.