Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Presse
  • Communiqués de presse
  • Webinaire « Francophonie et diplomatie parlementaire » : Le Secrétaire général parlementaire s’engage en faveur de la consolidation d’un multilatéralisme francophone décisif

Webinaire « Francophonie et diplomatie parlementaire » : Le Secrétaire général parlementaire s’engage en faveur de la consolidation d’un multilatéralisme francophone décisif

26 janvier 2021

Le 18 janvier, le Secrétaire général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), Jacques Krabal, a participé à un séminaire en ligne sur le thème de la Francophonie et de la diplomatie parlementaire, organisé par l’Institut international pour la Francophonie de l’Université Jean Moulin Lyon 3 (2iF) et le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

Lors de son intervention en ouverture, le Secrétaire général parlementaire a rappelé aux participants que l’APF a, dès sa création en 1967, joué un rôle précurseur dans le domaine de la diplomatie parlementaire, notamment grâce aux nombreux échanges et projets de collaboration entre les parlementaires francophones.

« Nos actions dans les domaines de la coopération ont pour objectif de renforcer le rayonnement de la langue française, de développer les cultures francophones, d’accroître la solidarité entre les institutions parlementaires francophones, de promouvoir une bonne gouvernance démocratique et de renforcer les capacités des parlements qui en bénéficient. » a insisté Jacques Krabal.

Ont participé à la première partie, les professeurs Philippe Blachèr et Jean-Louis Atangana, ainsi que Philippe Péjo, seul universitaire à ce jour à avoir rédigé une thèse de doctorat sur le thème de la diplomatie parlementaire, sont notamment intervenus sur la question.

La deuxième partie, quant à elle, a fait l’objet d’une table ronde portant sur la question « Francophonie et diplomatie parlementaire : de la théorie à la pratique », à laquelle les anciens députés Thierry Cornillet et Patrice Verchère, ainsi que l’ancien ministre délégué à l’Environnement et l’Eau du Québec Jean-François Simard ont tenté de répondre.

« Le président Senghor se posait d’ailleurs en héraut d’un nouvel « ordre » mondial dans lequel les espaces géoculturels et les aires linguistiques exerceraient une influence déterminante sur la politique internationale. Cette ambition n’a pas encore été atteinte. Il nous appartient à tous, militants de la Francophonie de la mener à terme. L’APF s’y attache avec ferveur et méthode. » a conclu le Secrétaire général parlementaire.