Ressources

Vue sur ... la section malgache

Madagascar appartient, au sein de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, à la sous région Afrique de l’Est et Océan indien, où très peu de pays sont francophones. En dépit de cette situation géographique, la section malgache est très active au sein de l’APF. Elle accueillera du 14 au 16 mai, à Antananarivo (Madagascar), la XVIe Assemblée régionale Afrique.

JPEG - 14.4 ko
Bannière du site de l’assemblée nationale malagasy

Dès l’arrivée de Madagascar dans la grande famille des Parlements francophones du monde, la section malgache a accueilli à Antananarivo, en juillet 1996, la 22e Assemblée générale de l’AIPLF (Assemblée internationale des parlements de langue française).

Depuis, elle a renforcé son implication dans les différentes activités de l’APF.
Lors de la XXXIIIe Session de l’APF qui s’est tenue à Bruxelles, du 6 au 9 juillet 2005, la section malgache, dirigée, par le Président Jean Lahiniriko, fut élue membre du Bureau.

Les 6 et 7 mai 2005, la section malgache a abrité à Antananarivo, le séminaire du Réseau des femmes parlementaires de la Francophonie sur la Convention des Nations unies sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF).

L’année suivante, les 21 et 22 mars 2006, elle a accueilli à Antananarivo, la réunion de la Commission de l’éducation, de la communication et des affaires culturelles de l’APF.

En 1997, dans le cadre du programme PARDOC, le Centre de documentation de l’Assemblée nationale a été doté d’ouvrages et d’équipements informatiques (ordinateurs et logiciel documentaire). Des formations sur place et à l’extérieur, ont aussi été dispensées au profit des personnels du service de documentation de l’Assemblée nationale.
Actuellement, le Parlement bénéficie du programme Noria qui a permis l’acquisition, en 2007, d’une vingtaine d’ordinateurs avec des périphériques, d’un serveur et d’autres équipements, d’organiser des formations (en administration réseau et en conduite du changement) au profit du personnel de l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, Madagascar fait partie des pays que l’APF a sélectionné pour la mise en place d’un Parlement national de jeunes. Il a pu bénéficier d’une ligne de crédits destinée à la mise en place de cette structure qui sera certainement l’un des objectifs de la 4e législature de l‘Assemblée nationale malgache (2007-2012).

Le Parlement national de jeunes fera office de tribune pour la jeunesse malgache pour l’expression de ses préoccupations. Depuis 2001, la section malgache a toujours envoyé deux représentants (une fille et un garçon) à tous les Parlements francophones des jeunes : 2001 à Québec (Québec), 2003 à Niamey (Niger), 2005 à Bruxelles (Belgique) et 2007 à Libreville (Gabon).

La section malgache a aussi bénéficié des stages de formations offerts par l’APF. En 2000, à l’issue de leur formation dans l’un des plus prestigieux établissements de formation local, l’ENAM (Ecole nationale d’administration de Madagascar), 15 administrateurs des services du Parlement ont pu effectuer un stage pratique à l’Assemblée nationale française, grâce à l’appui financier de cette dernière et de l’APF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer