Ressources

Une parole francophone : Québec, la capitale francophone d’Amérique

En 2008, la ville de Québec célèbre le quatrième centenaire de sa fondation par Samuel de Champlain.

Jadis capitale d’une Nouvelle-France qui s’étendait de la baie d’Hudson jusqu’au golfe du Mexique, Québec est devenue la capitale d’un État, éponyme de sa capitale, et membre de la fédération canadienne depuis 1867.

JPEG - 102.7 ko
Couverture du livre Québec : quatre siècles d’une capitale

Gilles Gallichan, historien et co-auteur du livre Québec : quatre siècles d’une capitale, nous présente le rôle-clé joué par la ville de Québec dans l’histoire politique et parlementaire du Québec et du Canada.

A quelle époque la ville de Québec a-t-elle commencé à jouer un rôle politique ?

Gilles Gallichan : Dès sa fondation, en 1608, Champlain voit dans Québec un établissement qui sera au cœur de son entreprise coloniale. Il y établit un premier conseil dans les années 1620 et le clergé missionnaire, présent dans la ville à partir de 1615, vient renforcer ce rôle politique de Québec.

Les origines de la représentation à Québec remontent aux premières pratiques à l’époque coloniale française, avec l’élection des syndics et les assemblées des « principaux habitants ». En effet, la première élection civile à Québec fut tenue en 1647. Une meilleure connaissance des institutions politiques de la Nouvelle-France permet ainsi de mieux évaluer la dynamique intérieure de la société de l’époque. Il est permis de reconsidérer aujourd’hui les jugements sévères d’historiens du XIXe siècle qui insistaient sur l’ignorance culturelle et politique des premiers Canadiens.

Quelles sont les origines du parlementarisme au Québec ?

Gilles Gallichan : Après la Conquête de 1760, on voit apparaître dans les Conseils législatif et exécutif les premières formes de procédures parlementaires de type britannique avant même l’adoption de l’Acte constitutionnel de 1791. Cette loi britannique a institué une Chambre d’assemblée élue au Bas-Canada (le Québec actuel) à côté d’un Conseil législatif nommé par la couronne et qui se maintiendra jusqu’en 1968.

JPEG - 197.1 ko
L’équipe de rédaction de l’ouvrage devant l’édifice de l’Assemblée nationale à Québec. (De gauche à droite : Sylvie Turcotte (secrétaire), Gilles Gallichan, Christian Blais, Jocelyn Saint-Pierre et Frédéric Lemieux)

Comment a évolué le statut du Québec en tant que capitale ?

Gilles Gallichan : Les grandes batailles politiques du XIXe siècle, qui ont mené aux insurrections de 1837 et 1838 et à l’Union des deux Canadas (1840), ont provoqué la perte du statut de capitale pour Québec. De 1841 à 1857 et au-delà encore, Québec a voulu devenir la capitale permanente du Canada-Uni, mais le gouvernement canadien et la reine Victoria lui ont préféré la petite ville d’Ottawa. Avec la Confédération de 1867, Québec a cependant retrouvé un rôle de capitale de la province. Dès lors elle est apparue comme un bastion symbolique pour le Canada français qui luttait pour sa survivance culturelle et nationale. Québec doit encore se défendre pendant plusieurs années pour conserver son rôle que voudrait bien lui ravir Montréal, la métropole prospère.

Québec a mis plusieurs années à redresser son économie chancelante, à attirer les chemins de fer (grâce au pont de Québec, ouvert en 1919), symboles de progrès, et à se bâtir un visage de capitale digne de ce nom. Après quelques années de prospérité, la grande crise économique des années 1930 et les querelles politiques entre la Ville et le gouvernement ont ralenti et presque paralysé son développement. Il faut attendre les années 1960 avec la Révolution tranquille pour que la capitale reprenne une vigueur et devienne une cité moderne.

Elle a aussi été un véritable laboratoire pour un État en pleine expansion. Au tournant de notre siècle, Québec apparaît comme une capitale dynamique et pleine d’attraits, fière de son passé et de ses monuments qui lui ont valu d’être classée comme site du patrimoine mondial par l’UNESCO en 1985.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer