Actualités

Tunisie : l'APF condamne fermement l'assassinat du membre de l'Assemblée nationale constituante Mohamed Brahmi

26 juillet 2013

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie condamne avec la plus grande fermeté l’assassinat du membre de l’Assemblée nationale constituante tunisienne et dirigeant du parti d’opposition du Mouvement populaire, Mohamed Brahmi.

« Après l’assassinat de Chokri Belaïd, le 6 février 2013, c’est une seconde figure de l’opposition tunisienne qui tombe sous les balles. En visant un élu, les agresseurs ont bafoué les valeurs de la démocratie auxquelles adhèrent les Tunisiens dans leur très grande majorité » a déclaré le Secrétaire général parlementaire de l’APF, M. Pascal Terrasse (député, France).

« Nous tenons à dénoncer cet acte odieux contre la démocratie tunisienne et appeler les autorités de ce pays à prendre les mesures urgentes pour appréhender les auteurs de ce nouveau crime politique. Celui-ci démontre tragiquement que les autorités doivent être plus vigilantes face aux éléments qui menacent la stabilité de la Tunisie et sa consolidation politique et institutionnelle » a-t-il ajouté.

L’APF exprime sa vive préoccupation face aux tensions et aux violences qui se multiplient en Tunisie. Elle réitère ses appels répétés à l’ensemble des Tunisiens à se rassembler autour des valeurs de démocratie et de tolérance afin que soient préservés les acquis de la révolution de 2011.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer