Actualités

Siem Reap (Cambodge), 25 mars 2015. Les parlementaires de l’espace francophone s’engagent dans la lutte contre le terrorisme international

25 mars 2015

À l’occasion de la réunion de la Commission politique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), qui s’est clôt aujourd’hui à Siem Reap (Cambodge), les parlementaires ont adopté une déclaration « encourageant le développement au sein de l’espace francophone d’outils législatifs permettant de lutter efficacement contre le financement du terrorisme, le recrutement en vue de commettre des actes terroristes et l’apologie du terrorisme ».

Cette déclaration invite également les parlements de l’espace francophone à une meilleure coopération législative sur ce sujet qui, au cours des derniers mois, a brutalement touché de nombreux pays de la Francophonie.

Alors que la période 2015-2016 sera marquée par d’importantes échéances électorales au sein de l’espace francophone, la Commission politique a par ailleurs lancé un appel aux Chefs d’États et de gouvernement francophone concernés à « observer un strict respect des échéances électorales, des libertés fondamentales et des dispositions constitutionnelles en vigueur dans leur pays ».

La réunion de la Commission politique s’est tenue les 25 et 26 mars 2015 à l’invitation de la section cambodgienne de l’APF, a regroupé près d’une trentaine de parlementaires provenant des 4 régions de l’espace francophone (Afrique, Amérique, Asie-Pacifique et Europe).

Sous la Présidence du député québécois André Drolet, Vice-président de la Commission politique, les travaux ont aussi été l’occasion d’aborder le rapport sur les situations politiques dans l’espace francophone présenté par Mme Célestine Ba Oguewa (Députée, Gabon) à la suite de quoi les membres de la Commission ont adopté des déclarations sur la situation en Centrafrique et en Syrie, section actuellement sous le coup d’une mesure de suspension au sein des instances de l’APF.

Après avoir auditionné deux membres du Conseil national de Transition (CNT) du Burkina Faso, la Commission a adopté une déclaration soutenant les légitimes aspirations démocratiques du peuple burkinabè et demandant au gouvernement de transition de maintenir un dialogue inclusif avec toutes les parties de la société, afin de favoriser la tenue d’élections en octobre 2015 conformément au calendrier électoral.

La Commission politique a également abordé le thème de la Francophonie numérique présenté par la section canadienne de l’APF et le thème du rôle des parlements dans l’accès à la justice présenté par la section québécoise.

La Commission a conclu ses travaux en adoptant une motion de soutien au peuple du Vanuatu, durement touché par le passage du cyclone Pam.

- Lire toutes les déclarations de la Commission politique

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer