Ressources

Session du Parlement national des jeunes du Mali

Installé en mars dernier, le Parlement national des jeunes (PNJ) a tenu sa deuxième session à Bamako du 23 septembre au 3 octobre démontrant par là son dynamisme mais aussi la grande implication de l’Assemblée nationale du Mali dans ce programme à destination de la jeunesse.

JPEG - 120.7 ko

ll convient en particulier de souligner le travail effectué par Abdramane Sylla, Vice-président de l’Assemblée nationale, dont l’enthousiasme et la ténacité ont permis la tenue de cette réunion.

Cette Session a été ouverte en présence du 1er Vice-président de l’Assemblée nationale, Younoussi Touré, et a réuni une cinquantaine de jeunes représentant toutes les régions administratives ainsi que le district de Bamako.

Comme l’a souligné Moussa Coulibaly, délégué du cercle de Goundam : « S’agissant des critères de sélection, le PNJ a retenu le mérite scolaire et c’est parce que j’ai été le premier élève de mon établissement que je suis là aujourd’hui ». Mais organiser un tel évènement dans un pays comme le Mali n’est pas une chose simple. Pour beaucoup de participants rejoindre Bamako est en effet un véritable défi. Le représentant de Niafunke, Massa Dicko, nous a ainsi précisé « Pour être là, ça n’a pas été facile. J’ai d’abord du prendre une pirogue pour rejoindre Mopti, puis un bus jusqu’à Bamako et enfin un taxi pour rejoindre le campus où nous sommes hébergés. Le voyage a été un peu fatiguant et je suis très heureux d’être arrivé à temps ».

D’autres de ses camarades n’ont pas eu cette chance et n’ont pu arriver suffisamment tôt pour assister au début des travaux. Cela met d’ailleurs en évidence les contraintes logistiques fortes qui pèsent sur l’organisation de tels évènements, contraintes que l’APF et l’Organisation internationale de la Francophonie prendront en considération dans leurs réflexions sur le futur des programmes à destination de la jeunesse.

JPEG - 123 ko

Le programme de la Session a été axé essentiellement sur la formation et l’initiation au travail parlementaire. Plusieurs communications ont été faites par des experts de certains départements ministériels sur des thèmes aussi divers que le « Regard des jeunes sur l’Ecole malienne » et « l’Accès des jeunes aux techniques de l’information et de la communication ». Les thèmes de la Ve Session du Parlement francophone des jeunes ont également fait l’objet de débats et un avocat est venu initier les participants à l’art oratoire. Outre les travaux en commission, une séance de questions orales adressées au ministre de l’équipement et des transports sur « l’insécurité routière » a été organisée ainsi qu’une visite de la Présidence de la République.

La délégation du Secrétariat général présente sur place a notamment pu remettre des souvenirs de l’APF aux participants et a constaté que ces derniers étaient logés dans d’excellentes conditions dans des locaux universitaires du campus de Bamako.

JPEG - 97.9 ko

Tous les jeunes délégués que nous avons rencontrés nous ont fait part de leur bonheur de participer au PNJ comme en témoigne Habibatou Diané, déléguée de Ténenkou, « C’est vraiment génial d’être ici. J’encourage tous les jeunes maliens à étudier très bien pour mériter cette chance. Moi j’aime étudier et j’apprends beaucoup au PNJ ».

Au final cette deuxième session a été une grande réussite. Deux sessions sont prévues en 2010, au printemps et à l’automne. Après le Gabon et le Niger, deux PNJ ont été installés cette année au Burkina Faso et au Mali. Le Secrétariat général examinera avec soin les leçons à tirer de ces quatre PNJ qui ont constitué un terrain d’expérimentation pour ce programme mis en œuvre par l’APF avec le soutien de l’OIF. D’autres parlements de jeunes vont en effet voir le jour en 2010 et il convient de leur assurer les meilleures conditions de mise en œuvre possibles.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer