Actualités

Séminaire parlementaire d’information et d’échanges sur " Le contrôle parlementaire des systèmes de sécurité et le suivi de l’examen périodique universel "

5 novembre 2015

Renforcer les capacités des députés de Madagascar sur le contrôle parlementaire des systèmes de sécurité et le suivi de l’examen périodique universel à Antananarivo

Le séminaire parlementaire d’information et d’échanges sur « Le contrôle parlementaire des systèmes de sécurité et le suivi de l’examen périodique universel » organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et l’Assemblée nationale de la République de Madagascar en étroite collaboration avec le Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) et l’Union africaine (UA), s’est tenu à Antananarivo, les 4 et 5 novembre 2015, sous la présidence de S.E. M. Jean-Max Rakotomamonjy, président de l’Assemblée nationale et président de la section malgache de l’APF.

Cet événement a réuni une quarantaine de députés malgaches.

Les débats ont été animés par M. Gaho dit Pierre Oulatta, député (Côte d’Ivoire), président de la Commission de la défense et de la sécurité à l’Assemblée nationale, le professeur Kossi Agokla, expert international (Togo), M. Omer Kebiwou Kalameu, conseiller en droits de l’Homme au Bureau du HCDH à Madagascar, M. Salvatore Saguès et Mme Delphine Couveinhes Matsumoto, spécialistes de programmes à l’OIF, Mme Amina Ahmed Couronne, secrétaire exécutive du CTO-RSS à la primature de Madagascar, Mme Jocelyne Nahimana, consultante en RSS de l’Union africaine et M. Philippe Péjo, conseiller au secrétariat général de l’APF.

La cérémonie solennelle d’ouverture du séminaire s’est tenue en présence de S.E. Mme Noëline Ramanantenaora, ministre de la justice, garde des sceaux, de S.E. le général de corps d’armée Dominique Jean Olivier Rakotozafy, ministre de la défense nationale, de S.E. le général de corps d’armée Didier Paza, secrétaire d’Etat chargé de la gendarmerie nationale, du corps diplomatique et des représentants des organisations internationales.

Au cours de cette cérémonie, des messages de M. Pascal Terrasse, député (France), Secrétaire général parlementaire de l’APF, de l’OIF, de S.E. Mme Fatma Samoura, coordonnatrice résidente du système des Nations Unies à Madagascar ont été lus avant l’allocution solennelle prononcée par S.E. M. le Président de l’Assemblée nationale de la République de Madagascar.

Les deux journées de travaux ont permis aux parlementaires et intervenants des différents pays représentés d’échanger, de confronter leurs expériences concrètes et de comparer les systèmes institutionnels et les modes de fonctionnement de leurs Assemblées.

La première demi-journée a permis de sensibiliser les députés de Madagascar au rôle des parlementaires dans la protection des droits de l’Homme, aux mécanismes des Nations Unies dans ce domaine, au concept général d’examen périodique universel (EPU) et à son processus à Madagascar, au rôle des parlementaires dans le renforcement de la Commission nationale des droits de l’Homme malgache et à la question des enfants sans identité.

Les deux demi-journées suivantes ont été réservées à la réforme des systèmes de sécurité (RSS).

Un accent particulier a été porté sur l’implication du Parlement dans l’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation de la gouvernance des systèmes de sécurité (Police, Justice, Forces armées) avec une vision comparée au sein de l’espace francophone et des échanges nourris avec les parlementaires malgaches. Le contrôle politique et technique de la commission de la défense et le contrôle politique et financier de la commission des finances ont également été examinés.
En outre, les conclusions des consultations régionales malgaches sur la RSS, notamment quant aux dispositions à adopter par l’Assemblée nationale de Madagascar pour leur mise en œuvre ont été présentées devant les députés malgaches et largement approuvées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer