Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Séminaire d’information sur le thème « technologies de l’information et de la communication et transparence parlementaire» à Phnom Penh

Séminaire d’information sur le thème « technologies de l’information et de la communication et transparence parlementaire» à Phnom Penh

21 septembre 2015

Le séminaire d’information sur le thème « technologies de l’information et de la communication et transparence parlementaire » initié et organisé par le Programme Noria avec le concours de la section cambodgienne de l’APF s’est déroulé les 15 et 16 septembre à Phnom Penh, royaume du Cambodge.

La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Kem Sokha 1er vice-président de l’Assemblée nationale, président de la Section cambodgienne de l’APF. Devant un parterre d’autorités parlementaires, Monsieur Kem Sokha a salué la variété et la qualité de la coopération avec l’APF. Il a par ailleurs rappelé les réalisations et le soutien dont le parlement cambodgien a bénéficié à travers ses programmes de coopération notamment le programme Noria.

Le séminaire a connu un taux de participation exceptionnel. En effet, 131 participants dont 40 députés et 20 sénateurs, majorité et opposition confondues ont assisté aux travaux. Parmi ces 60 parlementaires, on compte 2 vice-présidents et 6 présidents de commission. Une soixantaine de fonctionnaires a également pris une part très active aux débats qui ont porté sur des thèmes innovants concernant « la transparence de l’information parlementaire, la diversité des sources et la participation citoyenne ». D’autres sujets tel que « la communication parlementaire en temps de crise/ éléments de langage »

Des conférenciers expérimentés, venant de différents horizons, (administration parlementaire- journalistes) ont développé, chacun d’un point de vue spécifique, les arguments en faveur d’une ouverture, d’une diversification et d’une adaptation des communications parlementaires aux nouveaux médias et publics, notamment à travers des plateformes de participation citoyenne et les réseaux sociaux.

Les participants ont soulevé beaucoup de questions et fait des propositions en soulignant la pertinence du thème face aux enjeux rencontrés dans le contexte national. Ils ont souligné la nécessité d’apporter des réponses législatives appropriées et positives sur la liberté des médias et l’usage des réseaux sociaux au Cambodge.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer