Actualités

Séminaire-atelier : Planification et gestion des TIC dans les parlements africains francophones

19 mai 2012 - Cotonou (Bénin)

A la lumière des constats récurrents faits dans les assemblées par Noria lors des missions de terrain, il s’agissait de permettre aux acteurs politiques et administratifs en charge des TIC d’échanger sur : le rôle et la place des technologies de l’information et de la communication dans les Parlements (nature, acteurs, fonctions, outils, organisation, contraintes, résultat) ; les modalités de planification et de gestion d’un projet type : objectifs, cibles, ressources, budget, contraintes ; la planification et la gestion au cours de travaux pratiques illustrés. Ont participé au séminaire des délégués venants d’une dizaine de parlements (Assemblées du Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Niger, Tchad et Togo et Sénats du Gabon et de Mauritanie). La cérémonie d’ouverture a été présidée par Monsieur Mathurin Coffi NAGO, président de l’Assemblée nationale du Bénin, qui au cours de son allocution a insisté sur les propositions concrètes attendues tout en encourageant le programme Noria pour son action en faveur des parlements.

L’atelier de Cotonou a permis de traiter des conditions de planification, de gestion, de mise en œuvre et de gestion du changement en matière de TIC. Pour la première fois, des parlementaires et des fonctionnaires ont pu, dans un même espace, confronter leurs perceptions et analyser les contraintes qu’ils rencontrent dans leurs rôles respectifs. L’harmonisation des éléments de langage pour définir les objectifs institutionnels, la définition de priorités, la valorisation des ressources humaines internes, et la budgétisation en amont, ont été à l’ordre du jour. Des exercices pratiques sur la gestion de projet ont ponctué les travaux. Chaque Parlement invité a identifié un objectif en matière de TIC (site web, base de données, intranet etc.) à atteindre au cours de l’année 2012. Le thème a suscité un intérêt certain et des échanges porteurs. L’exploitation des fiches d’évaluation montre que les participants souhaitent que le sujet soit approfondi et qu’à l’avenir plus de temps soit accordé au travail en groupes. Au sujet de l’association de deux cibles spécifiques que sont les parlementaires et les fonctionnaires, une majorité des participants s’est déclarée en faveur du maintien de cette configuration pour les prochains séminaires.

Voir aussi :
- Programme du séminaire ;
- Communiqué de presse ;
- Galerie photos.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer