Ressources

Roumanie

SENAT

Le Programme annuel de Relations Extérieures du Parlement de la Roumanie offre le cadre nécessaire pour les activités de diplomatie parlementaire menées pour contribuer à l’accomplissement des objectifs de la politique étrangère, formulés par le Gouvernement.

La participation aux activités des différentes Organisations/Assemblées Parlementaires au niveau international et transatlantique – l’Union Interparlementaire, l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe, l’Assemblée parlementaire de l’OSCE, l’Assemblée parlementaire de l’OTAN, l’Assemblée parlementaire de l’UEO, etc. -, de même qu’au dialogue politique et à la coopération avec le Parlement Européen et les Institutions de l’Union Européenne, permettent aux sénateurs d’avoir une contribution substantielle au débats sur des thèmes d’actualité comme la promotion de la loi internationale, les situations de crise et de conflit, la réconciliation et la reconstruction post-conflit, la dimension civile de la sécurité, la coopération et la sécurité , etc.

Nombre des documents débattus et adoptés par les organisations parlementaires ont une relevance accrue pour la promotion des valeurs du droit international, des droits de l’homme, pour la lutte contre les menaces globales - terrorisme, changements climatiques, etc.-, ce qui contribue à la confirmation de la diplomatie parlementaire comme un instrument clé pour le développement des projets de coopération dans des domaines comme : démocratie, reconstruction économique, lutte contre le crime organisé, protection et droits des minorités nationales, et pour la promotion de l’image, de la culture, de la spiritualité et de la science roumaines, au monde entier.

Dans le même temps, le Sénat soutient la dimension parlementaire des organisations et structures de coopération parlementaires régionales - l’Initiative Centrale Européenne, le Processus de Coopération dans l’Europe de Sud-est, la Coopération Economique de la Mer Noire, le Pacte de Stabilité dans l’Europe de Sud Est, l’ Euro – Méditerranéenne- , menées à encourager le dialogue pragmatique et l’affirmation du rôle de notre pays comme important facteur de stabilité dans la région et de renforcer la capacité de la Roumanie à faire face aux menaces non -conventionnelles à l’adresse de sa sécurité (crime organisé, prolifération des armes de destruction en masse, corruption, trafic de drogues et êtres humains, criminalité économique et électronique etc.).

Deux exemples relevant de la complémentarité entre la diplomatie classique du gouvernement et la diplomatie parlementaire :
-  La participation du Parlement à l’organisation, dans le Palais du Parlement, du Sommet de l’OIF à Bucarest, en septembre, 2006.
-  La collaboration permanente entre Parlement, le conseiller du Président de la Roumanie pour la Francophonie, le Gouvernement, les opérateurs francophones siégés à Bucarest, en vue d’assurer le succès des activités et des initiatives de coopération francophone.