Instances

Réunion du Réseau des femmes parlementaires (Ottawa, 2018)

La réunion intersessionelle du Réseau des femmes parlementaires s’est déroulée à Ottawa les 19 et 20 mars 2018, à l’invitation du Président de la section canadienne, Darrell Samson (député, Canada). Sous la présidence de Lydienne Epoubé (députée, Cameroun), cette rencontre a rassemblé pendant deux jours une vingtaine de parlementaires représentant plus de dix sections de l’APF.

Lors de la première journée des travaux, la Présidente du Réseau, Mme Lydienne Epoubé, a réuni le comité directeur du Réseau et présenté son projet de rapport d’activités. Les rapports présentés devant le Réseau portaient sur « Les besoins en santé des femmes et des filles refugiées », « La traite transnationale des femmes et des filles dans l’espace francophone » et « L’autonomisation des femmes à l’ère du numérique dans l’espace francophone ».

Au cours de cette réunion, le suivi des engagements internationaux en matière d’égalité des genres et de droits des femmes a également été présenté aux membres du Réseau.

Enfin, afin de préparer l’avis qui sera remis par l’APF aux chefs d’Etats et de gouvernements lors du Prochain Sommet, Mme Epoubé a partagé avec les membres sa réflexion sur la thématique retenue.

Lors de la deuxième journée du Réseau, les travaux ont été consacrés à une journée thématique dédiée l’économie sociale à l’ère du numérique comme facteur de réduction de la pauvreté et d’autonomisation des femmes rurales.

Cette journée basée sur le partage d’expériences avait pour objectifs de permettre aux parlementaires de mieux cerner le cadre juridique international relatif à l’examen des réalités économiques que vivent aujourd’hui les femmes rurales à travers la Francophonie, d’appréhender les diverses problématiques spécifiques et enfin de partager des outils permettant de mettre en œuvre, dans chaque parlement, un plaidoyer fort en faveur des femmes rurales.

Dans ce cadre, Ethel Côté, présidente de l’Institut MecenESS s’est exprimé sur « l’économie sociale comme facteur de réduction de la pauvreté – Quand le numérique aide », Claudette Pitre Robin, membre du Comité exécutif du Chantier de l’économie sociale a pris la parole pour aborder la question de l’autonomisation des femmes rurales à l’ère du numérique, Mme Marie-Claude Drouin, secrétaire générale du Réseau Normalisation et Francophonie a partagé son expérience relative au projet femmes et jeunes-autonomisation économique des femmes et des jeunes et finalement Jacqueline Dube, présidente-directrice générale du CEFRIO a conclu les travaux en évoquant les défis de l‘économie sociale.

La prochaine réunion du Réseau aura lieu à Québec le 7 juillet 2018.