Instances

Résolution sur les Objectifs du Millénaire pour le Développement

Abidjan (Côte d’Ivoire) | 9-12 juillet 2013

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie, réunie à Abidjan (Côte d’Ivoire) du 9 au 12 juillet 2013, sur proposition de la Commission de la coopération et du développement,

CONSIDERANT les avancées encourageantes enregistrées dans la réalisation de la plupart des OMD, notamment, la réduction de moitié de la pauvreté extrême, l’augmentation du taux net de scolarisation en Afrique subsaharienne et en Asie du sud, l’accès de plus en plus croissant des femmes aux fonctions électives, la réduction de la mortalité tant infantile que maternelle, l’amélioration de la santé maternelle, la baisse du taux de prévalence du VIH/SIDA et la lutte contre le paludisme et la tuberculose ;

CONSTATANT que les avancées ainsi enregistrées en matière d’OMD ne doivent pas occulter les retards plus ou moins catastrophiques observables dans certaines régions, notamment en Afrique ;

CONVAINCU que notre monde dispose des connaissances et des ressources nécessaires à la réalisation des OMD ;

PREND ACTE de l’impossibilité de la réalisation optimale des OMD à l’échéance de 2015 ;

REAFFIRME non seulement la pertinence des huit (08) objectifs, la nécessité de la poursuite et de l’accélération de leur réalisation mais aussi et surtout sa ferme volonté de voir mis en place des mécanismes innovants de leur financement ;

ENCOURAGE la mise en avant de la lutte contre la pauvreté et plus particulièrement celle des femmes mères éducatrices, préalable indispensable au succès des autres objectifs ;

SUGGERE la prise de mesures qui induisent de nouvelles opportunités d’emploi, spécifiquement adaptées à la population jeune, en particulier celle africaine ;

LANCE un appel aux membres et partenaires de la Communauté financière internationale, afin qu’elle évite toute substitution des ODD aux OMD ;

L’EXHORTE à mettre rapidement en place un partenariat mondial pour le développement post 2015 qui s’inspire de l’expérience des OMD et qui privilégie le partenariat sud-sud et invite les États membres de la francophonie à unir leurs efforts dans ce sens.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer