Instances

Résolution sur le Proche-Orient

Le Bureau de l’APF, réuni à Québec les 28 et 29 janvier 2000,

Signalant les recommandations adoptées par les Sommets de la Francophonie, tenus à Hanoi en novembre 1997 et à Moncton en septembre 1999 relative à l’instauration de la paix au Proche-Orient sur la base de la référence de la Conférence de Madrid, c’est-à-dire les résolutions 242, 338 et 425 du Conseil de sécurité et de l’application du principe de la terre contre la paix,

Considérant que la paix globale et juste constitue une impérieuse nécessité pour la réalisation de la prospérité des peuples du Proche-Orient sur la base du respect de la légitimité internationale et des résolutions des Nations Unies y afférentes et des accords déjà signés,

Réaffirme les positions exprimées par les précédentes résolutions de l’Assemblée,

Affirmant que la paix est la clé de la sécurité réelle dans cette région et que son essence consiste à éliminer toutes les armes de destruction massive, étant donné qu’elles représentent une grave menace sur la sécurité régionale globale et mènent à une course aux armements,

Se réjouissant de la reprise des négociations entre Israël et la Syrie d’une part, et entre Israël et la Palestine d’autre part sur les volets palestiniens, syrien et libanais avec la participation des États-Unis, de l’Égypte et des autres pays du Proche-Orient, en espérant que ces efforts vont aboutir dans le meilleur délai à la réalisation d’une paix juste et durable dans cette partie du monde et d’une coopération inter-régionale dans l’intérêt de tous les pays de la région,

Salue et appuie les efforts déployés par le Président Hosni Moubarak et par les autorités égyptiennes, en liaison avec la communauté internationale et notamment avec la France et la communauté européenne et africaine, en vue de renforcer le processus de paix globale et équitable au Proche-Orient,

Confirme la nécessité que toutes les parties concernées honorent leurs engagements, conformément aux principes de Madrid et de l’accord d’Oslo, et œuvrent pour la mise à exécution des accords de Wye Plantation et de Charme-el-Cheick sans aucun délai, tout en poursuivant les négociations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer