Instances

Résolution sur l’intelligence économique

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie, réunie à Dakar (Sénégal) pour sa XXXVIe Session du 5 et 8 juillet, sur proposition de la Commission de la Coopération et du Développement,

ESTIMANT que l’intelligence économique comprise comme la recherche et l’interprétation de l’information accessible à tous afin de décrypter les intentions des acteurs économiques et de connaître leurs capacités, par des actions de veille, de sécurité et d’influence, participe à la construction d’une culture collective de l’information ;

CONSTATANT que la mondialisation des échanges notamment commerciaux, tend à exacerber la concurrence entre les entreprises et entre les nations ;

OBSERVANT que certains n’hésitent pas à parler de guerre économique pour qualifier ce contexte d’hyper concurrence ;

PRENANT ACTE que les Etats et les entreprises sont amenés à adopter des attitudes offensives pour accroître leur activité et assurer leur pérennité et leur compétitivité tout en faisant preuve de réactivité et d’anticipation ;

CONSIDERANT que les capacités d’innovation et le dynamisme économique sont autant d’atouts dans ces circonstances, et que la maîtrise de l’information revêt alors un caractère stratégique ;

NOTANT que les Etats interviennent pour orienter des politiques économiques et pour défendre leurs intérêts nationaux ;

SOULIGNANT que l’intelligence économique participe de la solution aux asymétries d’information et conflits d’intérêts qui pénalisent le commerce à l’international.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie :

ENCOURAGE les pays francophones à s’approprier la démarche d’intelligence économique, ses outils et ses méthodes ;

INCITE les Etats à intégrer leur culture et leur histoire dans leur pratique de l’intelligence économique ;

DEMANDE aux Etats de se doter de dispositifs d’intelligence économique afin de corriger les écarts qui les privent des bénéfices de la mondialisation commerciale ;

INVITE les pays à s’appuyer sur la force du réseau que représente la Francophonie, pour partager l’information, faciliter la coopération et la recherche dans les pays membres, développer l’intelligence collective ;

APPELLE les Etats membres à transformer une communauté linguistique et culturelle en communauté linguistique, économique et culturelle où la coopération favorise le développement de chacun.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer