Instances

Résolution sur Haïti

Le Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, réuni à Strasbourg les 14 et 15 janvier 2003,

PROFONDEMENT inquiet par la détérioration de la situation en Haïti marquée depuis plusieurs semaines par des actes de violence et d’intimidation qui ont fait plusieurs blessés, notamment au cours de manifestations populaires,

REAFFIRMANT les positions exprimées dans les précédentes résolutions sur la situation de la section haïtienne adoptées par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie depuis les élections législatives et sénatoriales du 21 mai 2000,

RAPPELANT que l’Assemblée parlementaire de la Francophonie a décidé de mettre sous surveillance la section haïtienne jusqu’à la tenue d’élections législatives libres, fiables et transparentes,

CONSTATANT de nouveau avec regret les difficultés que connaissent les négociations sur la mise en place d’un Conseil électoral provisoire (CEP), en vue de procéder à des élections législatives anticipées à une date en 2003, comme s’y sont engagés les principaux responsables politiques haïtiens,

APPELLE tous les Haïtiens à renoncer à la violence qui compromet la sécurité et la mise en place d’un climat politique apaisé dans ce pays,

SOUTIENT sans relâche les efforts de l’Organisation des États américains en vue de trouver un règlement consensuel et pacifique à la crise politique qui perdure,

DEMANDE au Gouvernement haïtien, à tous les partis politiques et aux représentants de la société civile de reprendre dans le calme le dialogue national, de respecter leur engagement de tenir des élections législatives anticipées en 2003, en particulier en désignant leurs représentants au sein du Conseil électoral provisoire, et de travailler ensemble à l’apaisement politique, à la paix sociale et au développement du pays.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer