Instances

Résolution pour dénoncer l’enlèvement d’adolescentes commis dans le nord-est du Nigéria par le groupe extrémiste Boko-Haram

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie, réunie à Ottawa (Canada) du 4 au 8 juillet 2014, sur proposition du Réseau des femmes parlementaires,

RAPPELANT les préoccupations énoncées par des membres du Réseau issues d’États francophones limitrophes au Nigeria .

RAPPELANT que la défense des droits fondamentaux des femmes et des filles constitue un pilier essentiel de la démocratie et rappelant l’impérieuse nécessité de respecter les instruments internationaux de protection des droits de la personne .

Préoccupé par le danger que constitue l’action de groupes terroristes, particulièrement en ce qui a trait à la sécurité des femmes et des filles.

Le Réseau des femmes parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie :
CONDAMNE fermement l’enlèvement d’adolescentes commis par Boko Haram dans le nord-est du Nigeria .

DÉNONCE le caractère ignoble des actes commis par ce groupe qui a recours à la violence dans le but d’empêcher l’éducation, notamment des jeunes filles .

SOUHAITE que les autorités compétentes mettent tout en oeuvre pour que ces jeunes filles soient retrouvées et que les auteurs de ces actes odieux soient arrêtés et traduits en justice dans les plus brefs délais .

SOUHAITE que les autorités compétentes interviennent pour mettent fin aux actions de Boko Haram dans le but de protéger les populations et d’assurer le respect des droits des femmes et des filles.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer