Instances

Résolution : les défis démographiques dans l’espace francophone

L’ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE DE LA FRANCOPHONIE :

AYANT examiné en Commission politique réunie à Yaoundé et Dakar en 2010, à
Liège et Kinshasa, en 2011, à Lomé et à Bruxelles en 2012
, le sujet
multidimensionnel des défis démographiques du XXIème siècle caractérisés
par :
- une explosion démographique sans précédent avec des variations
significatives sur les diverses tranches d’âges, selon les continents,
- un vieillissement de la population mondiale,
- une concentration des populations dans les villes ;

CONSTATANT des interactions inéluctables entre révolutions démographique, urbaine,
grise et les autres composantes du développement ;

CONSCIENTE que les dynamiques démographiques nouvelles ont un impact sur :
- la demande alimentaire, l’éducation, la formation, la santé,
l’emploi, le logement, voire d’autres besoins sociaux entraînant une
pression sur les ressources agricoles et halieutiques, les indicateurs
de développement humain, les phénomènes de migration et sur
l’environnement ;
- la vie individuelle, familiale, nationale et internationale et du défi
d’actions politiques et sociales auxquelles les sociétés sans
exception devront nécessairement s’adapter ;

RAPPELANT la résolution portant sur « la crise alimentaire et la vie chère » adoptée par
l’APF réunie à Paris (France) lors de sa XXXVe session du 3 au 6 juillet 2009 ;

SE RÉFÉRANT à la résolution 65/182 de l’Assemblée générale de l’ONU portant sur le
vieillissement et le Plan d’action international de Madrid sur le
vieillissement (2002), répondant à l’appel à une coopération internationale
accrue pour leur mise en oeuvre ;

RAPPELANT que sont inscrits, depuis 2000, comme préalables à toute mission de l’OIF,
les Objectifs du Millénaire pour le Développement, adoptés par l’Assemblée
générale des Nations Unies, visant à combattre l’extrême pauvreté et à
engager l’ensemble de la Communauté internationale à oeuvrer pour une
justice mondiale et le respect des droits humains fondamentaux ;

CONSTATANT qu’en dépit des efforts déployés et des progrès probants globalement
enregistrés, l’atteinte de ces objectifs reste encore hors de portée de
beaucoup de régions ; les crises que le monde subit risquant de surcroît, de
compromettre tout ce qui reste à accomplir ;

PROPOSE aux autres commissions de l’APF, vu la transversalité du sujet,
d’approfondir l’une ou l’autre composante de ces défis démographiques, en
relation avec leurs attributions respectives ;

AFFIRME notre volonté de transformer ces défis en opportunités pour mettre en
place une société ouverte à tous, à tous les âges, respectant le droit de
vivre dans la dignité tant en milieu urbain que rural, facilitant la
participation de tous aux processus de décision, prévenant la discrimination
et l’exclusion sociale ;

S’ENGAGE à intégrer ces mutations et leurs conséquences dans le cadre de nos
coopérations interparlementaires : l’échange de données et de bonnes
pratiques faisant partie intégrante des critères d’évaluation de la réalité
démocratique des parlements, déterminés en collaboration avec le PNUD ;
SALUE toutes les actions menées par l’OIF et les différents acteurs de la
Francophonie en matière de développement et de prévention de la
pauvreté car on ne réduira les effets délétères des mutations
démographiques qu’en s’attaquant en priorité à la pauvreté elle-même et à
ses composantes ;

ENCOURAGE les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de la Francophonie
ainsi que tous les acteurs concernés, à mettre en oeuvre des politiques
différenciées et volontaristes, intégrant les défis démographiques parmi les
questions de développement et de stratégies de lutte contre la pauvreté ;

INVITE les chefs d’Etat et de gouvernement des Etats membres de la Francophonie
à renforcer les mesures qu’ils prennent pour :
- Assurer le développement durable de nos sociétés en prenant en
considération les impacts des défis démographiques du 21ème siècle
sur l’environnement ;
- Améliorer la qualité de vie, l’autonomie des citoyens et consolider la
solidarité entre les générations, mettre en oeuvre des politiques
d’aménagement du travail visant à parvenir à un équilibre entre les
divers groupes d’âge et entre les sexes ;
- Combattre la concentration urbaine excessive et promouvoir le
polycentrisme par un aménagement du territoire intégrant une
configuration du développement économique spatialement
équilibrée, de nature à réduire les disparités existantes ;
- Permettre à chaque âge de la vie, l’accès aux soins, à l’éducation ;
- Assurer une gestion saine des finances publiques pour prévoir les
conséquences des mutations démographiques en cours.

INVITE le Secrétaire général parlementaire de l’APF à transmettre la présente
résolution au Secrétaire général de l’OIF.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer