Actualités

Rabat, le 13 mai 2011. Fin de la XIXe Assemblée régionale Afrique à Rabat

13 mai 2011

La 19ème Assemblée régionale Afrique a clôturé ses travaux à Rabat (Maroc) ce vendredi 13 mai 2011.

Réunie dans l’hémicycle de la Chambre des Représentants du Royaume du Maroc, sous la présidence de M. Abdelwahad Radi, président de la Chambre des Représentants et de la section marocaine de l’APF, cet évènement a rassemblé pendant deux jours 80 participants provenant de dix sections de l’APF dont trois présidents d’Assemblée : M. Guy Nzouba-Ndama, président de l’Assemblée nationale du Gabon, M. Evariste Boshab, président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo et M. Mamadou Seck, président de l’Assemblée nationale du Sénégal.

Après avoir entendu le rapport présenté par le nouveau chargé de mission Afrique, M. Salvador Yameogo (Burkina Faso) sur les activités passées de la région elle a débattu de la situation politique et sociale dans plusieurs pays du continent africain. Les participants ont constaté avec satisfaction l’évolution positive de la situation en Guinée et au Niger et ont souhaité que les parties prenantes de la crise malgache se mettent d’accord pour que des élections reconnues par la communauté internationale puissent être organisées dans les mois à venir.

S’agissant de la Côte d’Ivoire ils se sont réjouis que le président de la République légitimement élu détienne dorénavant effectivement le pouvoir.

Ont également été examinées les situations au Burkina Faso, en Egypte, au Maroc et en Tunisie.

M. Oumar Ndoye, député (Sénégal), a ensuite présenté un rapport sur l’impact réel des lois spécifiques VIH/SIDA dans les pays africains avant que le chargé de mission Afrique présente une synthèse sur le renforcement des capacités des commissions nationales des droits de l’Homme.

Le professeur Albert Lourde, recteur de l’Université Senghor d’Alexandrie, a exposé le rôle et le mode de fonctionnement de cet établissement puis a donné des informations sur la mise en œuvre de cycles de formation diplômants à l’intention des fonctionnaires parlementaires. Ce projet, élaboré en commun par l’APF et l’Université Senghor, est en cours de finalisation, l’objectif étant qu’une première session puisse se dérouler avant la fin de l’année 2011.

Après avoir entendu Mme Marie Mariam Gisèle Diasso-Guigma, députée (Burkina Faso), sur les conclusions du séminaire interparlementaire de Ouagadougou (juin 2010) sur la promotion de la gouvernance démocratique des systèmes de sécurité dans les pays de la région Afrique de l’APF, les participants ont préparé le débat général de la XXXVIIème session de l’APF qui aura pour thème « Paix, démocratie et élections ». Tous les intervenants ont reconnu l’importance de ce sujet, la diversité et l’ampleur des questions qu’il soulevait et ont souhaité que les modalités de son organisation permettent une discussion franche et vivante. M. Jacques Legendre, secrétaire général parlementaire de l’APF, sénateur (France), a indiqué qu’il réfléchirait, en liaison avec la section hôte, à des moyens permettant d’atteindre ces objectifs.

L’Assemblée régionale Afrique a ensuite approuvé les propositions de la région pour les postes de responsabilité dans les organes de l’APF et adopté une motion de remerciement à la section marocaine pour la qualité et la chaleur de son accueil.

La prochaine réunion de l’Assemblée régionale Afrique se tiendra en Afrique de l’Ouest, le lieu précis sera indiqué lors la XXXVIIème session de l’APF (4 au 8 juillet 2011, Kinshasa).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer