Actualités

Québec, le 20 janvier 2014. Réunion intersessionnelle du Réseau des femmes parlementaires de l’APF à Québec

21 janvier 2014

La deuxième réunion intersessionelle du Réseau des femmes parlementaires de la Francophonie, précédée de la réunion du comité directeur du Réseau, s’est déroulée à l’Assemblée nationale du Québec les 19 et 20 janvier 2014. A l’invitation du président Jacques Chagnon et sous la présidence de Françoise Bertieaux (députée, Communauté française de Belgique/Wallonie-Bruxelles), cette rencontre a rassemblé pendant deux jours une trentaine de parlementaires représentant plus de vingt sections de l’APF.

Lise Thériault (députée, Québec), deuxième vice-présidente du Réseau, a présenté le suivi de la mise en œuvre de la CEDEF dans l’espace francophone, intervention enrichie par les communications des parlementaires d’Andorre, du Bénin, du Gabon, du Burkina Faso, du Sénégal, du Tchad, de la France, de la Suisse et du Maroc concernant la situation des droits des femmes dans leurs pays respectifs. Les membres du Réseau ont insisté sur la nécessité pour les Etats de lever leurs réserves ainsi que sur l’importance de l’assistance des parlementaires aux évaluations pays du comité CEDEF. Pour ce faire, le Réseau a adopté une Déclaration recommandant que les Etats francophones incluent des femmes parlementaires dans les délégations auditionnées par le Comité de la CEDEF.

Cette réunion a également permis de présenter les rapports en cours du Réseau et d’identifier les thèmes des rapports qui seront présentés lors de la prochaine Assemblée générale de l’APF. Ainsi, Chantal Guittet (députée, France), en remplacement de Pascale Boistard, empêchée, a étudié la question de la représentativité politique des femmes et plus particulièrement celle des quotas et poursuivra cette réflexion en juillet. Anne-Marie Day (députée, Canada) a également présenté un rapport sur les femmes et le mouvement coopératif dans l’espace francophone.

Lors de la prochaine Assemblée générale, Gisèle Guigma (députée, Burkina Faso), traitera de la thématique de l’accès des femmes aux nouveaux médias, Pascale Boistard (députée, France) et Anne-Marie Day (députée, Canada) traiteront de l’évolution de l’accès des filles à l’éducation secondaire et supérieure.
Le Réseau a également entendu une communication de sa présidente sur la préparation de l’Avis de l’APF au Sommet de la Francophonie de Dakar en novembre 2014. Le Réseau a ainsi identifié les thématiques qui lui paraissent prioritaires, notant qu’un accent particulier devait être mis sur la question de l’éducation.
La prochaine réunion du Réseau aura lieu à Ottawa, au Canada, en juillet 2014.

Enfin, les membres du Réseau assisteront au séminaire en vue du 20e anniversaire de la Déclaration et du programme d’action de Beijing. A l’initiative de l’Assemblée nationale du Québec, les 21 et 22 janvier 2014, ce séminaire est le premier qui réunira, à la fois, des membres des réseaux de femmes parlementaires de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), de l’Association parlementaire du Commonwealth (APC), de la Confédération parlementaire des Amériques (COPA) ainsi que des membres du forum interparlementaire américain National Conference of State Legislatures (NCSL). Ce séminaire et les prises de position qui en découleront permettront aux Réseaux de se positionner en vue des importants échanges futurs sur la scène internationale en 2015.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer