Actualités

Phnom Penh, le 17 décembre 2010. Phnom Penh accueille le deuxième séminaire destiné aux parlementaires francophones de la région Asie pacifique de l’APF sur la problématique des changements climatiques.

17 décembre 2010

Après le premier séminaire organisé à Hanoï le 15 décembre dernier, le deuxième séminaire de sensibilisation des parlementaires de la région Asie Pacifique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), organisé conjointement avec l’Institut de l’Energie et de l’Environnement de la Francophonie (IEPF) et l’Assemblée nationale du Cambodge s’est ouvert aujourd’hui vendredi 17 décembre à Phnom Pen (Cambodge) sous la présidence de M. Nguom Nhel, premier vice-président de l’Assemblée nationale du Cambodge et président de la section cambodgienne de l’APF.

Les travaux ont été dirigés par M. Try Chheang Hout, président de la commission de la planification, de l’investissement, de l’agriculture, du développement rural, de l’environnement et des ressources en eaux et vice-président de la section cambodgienne de l’APF.

Plus de quatre vingt parlementaires et fonctionnaires des ministères en charge des questions d’environnement et de développement durable ont participé à ce deuxième séminaire. Répondant à la demande spécifique des autorités cambodgiennes, tendant à aborder plus profondément la thématique des changements climatiques, les experts de l’IEPF, ont orienté leurs interventions sur cette question importante.

Les questions de la planification et de la prise de décision, les accords multilatéraux sur l’environnement, l’intégration et les articulations locales de la convention sur les changements climatiques, ainsi que les impacts de la déforestation et la désertification en Asie-Pacifique ont été également traités par les experts.

Au lendemain de la Conférence de Cancun, ce second séminaire qui bénéficie également d’une traduction en langue khmère a pour objectif de renforcer les capacités des parlementaires à relever les défis relatifs aux changements climatiques et au contrôle de l’action du gouvernement au Cambodge en matière d’environnement. Comme pour leurs homologues vietnamiens, il s’agit de susciter une plus grande implication de leur part dans la gestion des questions de développement durable.

Ces séminaires destinés à toucher tous les parlementaires et fonctionnaires de cette région intéressés par les questions liées à la gouvernance de l’environnement, au développement durable et aux changements climatiques prouvent l’intérêt de l’APF pour ces questions qui touchent directement aux conditions de vie des populations de l’espace francophone. Sur la centaine de parlementaires présents à Hanoï et à Phnom Penh, plus des deux tiers n’étaient pas francophones ce qui montre l’intérêt de ces réunions organisées en français et en langue nationale souhaitées par le Bureau de l’APF pour renforcer l’impact de la Francophonie dans la région Asie-Pacifique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer