Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Participation du Réseau des femmes parlementaires à la session annuelle de la Commision de la condition de la femme des Nations Unies

Participation du Réseau des femmes parlementaires à la session annuelle de la Commision de la condition de la femme des Nations Unies

23 mars 2018

La Présidente du Réseau des femmes parlementaires de l’APF, Lydienne Epoubé (députée, Cameroun) accompagnée de la vice-présidente, Françoise Bertieaux (députée, Belgique/Communauté française/Wallonie-Bruxelles) ont représenté le Réseau à la session annuelle de la Commission de la condition de la femme des Nations Unies du 12 au 23 mars 2018. Le thème prioritaire de cette session était « Problèmes à régler et possibilités à exploiter pour parvenir à l’égalité des sexes et à l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural ».

Le lundi 12 mars, elles ont ainsi participé à la concertation francophone de haut niveau, organisée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) qui a réuni les ministres et les chefs de délégation des Etats et gouvernements membres. Dans ce cadre, un « Plan d’action francophone sur l’autonomisation économique des femmes » a été adopté pour donner corps aux engagements de la communauté francophone qui consacrent l’autonomisation économique et l’entrepreneuriat des femmes comme une priorité absolue.

Le mardi 13 mars, Mme Epoubé est intervenue lors de l’évènement parallèle du Réseau francophone pour l’égalité Femme-Homme (RF-EFH) consacré aux enjeux et défis de l’égalité femme-homme et de l’autonomisation des femmes et des filles en milieu rural au sein de l’espace francophone, afin d’apporter un point de vue parlementaire à cette question. Par ailleurs, elle a également pris la parole lors l’évènement organisé par l’organisation Regard de femme concernant la question de l’état civil comme condition nécessaire à l’autonomisation des femmes.

Le mercredi 14 mars, le Réseau des femmes a organisé un évènement parallèle dont le thème était « Economie sociale à l’ère du numérique comme facteur de réduction de la pauvreté et d’autonomisation des femmes rurales ». Cet événement, présidé par Mme Epoubé et qui a rassemblé une cinquantaine de personnes, avait pour vocation de permettre aux participantes et participants de mieux appréhender les réalités économiques des femmes rurales à l’ère du numérique et de réfléchir aux mesures qui doivent être mises en œuvre, entre autres par les parlements, afin de permettre aux femmes qui vivent en milieu rural d’accéder aux nouvelles technologies de l’information. Dans ce cadre, M. Josep Ferré Gavarro, directeur intérimaire de l’Institut européen pour la Méditerranée, Mme Françoise Morvan, Présidente de la CLEF (Coordination française pour le Lobby Européen des femmes), Mme Ndioro Ndiaye, Coordinatrice du Réseau francophone pour l’égalité Femme-Homme (RF-EFH) et Mme Michèle Vianes, Présidente de l’organisation Regards de femmes ont pris la parole.

Au cours de cette semaine, la délégation du Réseau s’est également entretenue avec la Représentante permanente de l’OIF auprès des Nations Unies à New York, Mme Narjess Saidane. Lors de cette rencontre, ont été évoquées les synergies nécessaires au niveau francophone afin de renforcer l’usage du français durant les travaux de la prochaine Commission du statut de la femme des Nations unies. La délégation a également échangé avec Mme Ndioro Ndiaye, afin d’envisager les actions communes qui pourraient être développées entre le Réseau de l’APF et le RF-EFH.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer