Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Participation au Dialogue régional «Partis politiques et processus électoraux : prévenir la violence électorale en Afrique » (Praia-Cap-Vert-21-22 septembre)

Participation au Dialogue régional «Partis politiques et processus électoraux : prévenir la violence électorale en Afrique » (Praia-Cap-Vert-21-22 septembre)

23 septembre 2016

Invitée par l’Institut International pour la Démocratie et l’Assistance Electorale (International IDEA) et son Programme pour l’Afrique de l’Ouest, Mme Epoube a participé en tant que conférencière, au Dialogue Régional sur « les Partis politiques et les Processus électoraux : Prévenir la Violence électorale en Afrique », les 21 et 22 septembre au Cap Vert.

L’objectif de cette rencontre était de fournir une plateforme aux représentants d’un large éventail d’organisations et d’institutions – telles que les organisations régionales et sous régionales, les OGE, les partis politiques, la société civile, les fournisseurs d’assistance électorale, les universitaires et les spécialistes- pour discuter du rôle crucial des partis politiques dans la violence actuelle liée aux élections sur le continent africain, et sur la façon de l’éviter et/ou de l’atténuer.

Dans ce cadre, Mme Epoube a fait une présentation sur la question de la représentation des femmes au sein des partis politiques et son lien avec la violence électorale.
Mme Epoube a basé son intervention sur un postulat simple : « Il ne peut exister de démocratie réelle et de processus électoraux inclusifs sans une prise en compte de la moitié de la population dans ces processus ! ».
Or, la théorie étant très différente de la pratique, elle a ensuite cité différents obstacles présents dans la plupart de nos sociétés, empêchant de facto les femmes de participer pleinement et à égalité avec les hommes à une élection.
Ensuite, elle a indiqué, en se basant sur les échanges issus des discussions au sein du Réseau des femmes parlementaires francophones, quelques stratégies qui peuvent être mises en place par les partis afin de promouvoir une meilleure représentation des femmes en politique.

Au terme de cette conférence, des recommandations ont été adoptées afin de soutenir les partis politiques et faciliter les réformes au sein des partis qui en auraient besoin.

Lors de la prochaine réunion du réseau, Mme Epoube partagera ces recommandations qui reconnaissent le rôle essentiel que joue la femme dans le processus politique afin qu’elles soient utilisées par les parlementaires comme un outil supplémentaires afin de promouvoir une participation égale des hommes et des femmes en politique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer