Coopération

Parlement du Gabon (2008 - 2011)

28 et 29 octobre 2013. Séminaire AGEDIL
Le Sénat de la République gabonaise a abrité les 28 et 29 octobre 2013, un séminaire d’information et de validation de l’application de gestion et de diffusion de l’information législative « AGEDIL » financée par le Programme Noria.

JPEG - 207.2 ko

Ce projet avait été initié lors du séminaire de Cotonou de mai 2012 sur le thème : "Planification et gestion des TIC dans les parlements africains francophones", séminaire auquel étaient représentés onze parlements dont, pour le Sénat gabonais, le 1er Secrétaire du Bureau, coordonnateur du programme Noria, le sénateur Claude Damas Osimo et le directeur de l’informatique Monsieur Olivier Ewomba.

Ils ont retenu le projet d’une base de données permettant de disposer en un temps record de l’état de traitement des différents projets et propositions de lois parvenus au Sénat , à toutes les étapes de traitement des documents et d’en assurer une traçabilité, une fiabilité et un accès facile permettant aux parlementaires de gagner du temps et de nourrir les débats en toute connaissance de cause. Le Programme Noria a consenti à un accompagnement financier et la présente mission avait pour objectif de tester et valider le progiciel AGEDIL.

Cette activité s’est déroulée au Sénat où l’appui à la modernisation des systèmes

JPEG - 270.9 ko

d’information (anciennement appui généralisé) du programme Noria avait été déployé entre 2008 et 2012. Chaque journée de présentation du progiciel a été dédiée à une cible particulière : ainsi le lundi 28 octobre était destiné aux fonctionnaires appelés à manipuler le logiciel, entrer les données ou les consulter et le mardi 29 octobre a été consacré aux sénateurs pour qu’ils puissent apprécier le produit et faire leurs commentaires.

L’intérêt pour le sujet et le produit proposé a été vif et constant. Le logiciel, développé dans un premier temps par un prestataire local a été a été pris en main par l’équipe informatique du Sénat qui devra en éprouver la fiabilité pendant quelques semaines et étendre son utilisation à tous les services tout en accompagnant les différents usagers à une bonne maitrise de l’outil.
Il s’agit là d’une première expérience de conception d’un logiciel conçu et dimensionné en fonction des besoins spécifiques du Sénat gabonais. La Présidente du Sénat Madame Rose Francine ROGOMBE a assisté à la projection en présence de membres du Bureau du Sénat et de nombreux sénateurs dont la Sénatrice Martine Bondo, vice-présidente de la Commission des affaires parlementaires du Sénat. Ils se sont dit satisfaits de la qualité de la plateforme et souhaitent une rapide prise en main par tous les acteurs du travail parlementaire.
C’est la tâche à laquelle s’attellent désormais les informaticiens du Sénat qui ont reçu le mandat de déployer et de vulgariser l’AGEDIL dans toutes les directions notamment législatives pour accélérer et rendre plus efficace le travail parlementaire.

Décembre 2012. Fin du programme Noria à l’assemblée nationale et au sénat
Après cinq années d’appui, une mission de clôture du 5 au 11 décembre 2012 conduite par la directrice et l’informaticien du programme Noria se propose d’effectuer un bilan des différentes actions et réalisations durant cette période.

Assemblée nationale

JPEG - 389.7 ko
M.Guy Nzouba Ndama, président de l’Assemblée nationale du Gabon, reçoit la délégation Noria

- La première partie de l’évaluation finale s’est déroulée du 5 au 7 décembre auprès de l’Assemblée nationale gabonaise. Elle avait pour objectif d’apprécier les changements induits dans la qualité de production et la rapidité de disponibilité des documents et rapports parlementaires (évaluation des outils, des méthodes et des résultats). Conçu et conduit dans un esprit de partenariat le programme Noria a associé durant toute la mise en œuvre et à chaque étape les responsables de l’Assemblée nationale. De la même manière il a réalisé l’évaluation avec les services administratifs et techniques. De façon générale, les apports de Noria ont été positivement appréciés. Toutefois, les utilisateurs ont déploré l’absence de travail en réseau effectif en dépit des formations stimulantes et intéressantes. L’équipe informatique de l’assemblée s’est engagée à parvenir à intégrer l’ensemble du personnel d’ici février 2013.
Une audience avec le président de l’Assemblée nationale M. Guy Nzouba Ndama est prévue lundi 11 juillet. En guise de synthèse la mission a souligné la qualité des compétences humains et des ressources matérielles dont dispose désormais le parlement et a invité l’Assemblée à en optimiser l’utilisation et l’efficacité notamment à travers une meilleure organisation interne.

Sénat

JPEG - 373 ko
(de g. à d.) M. Carlos Cachaldora, informaticien-consultant, Mme Mireille Eza, directrice (programme Noria), Mme Rose Francine Rogombe,présidente du Sénat du Gabon, Claude Damas Osim, sénateur, 1er secrétaire du Bureau du Sénat

- Au Sénat, l’intervention du programme Noria a permis de mener des actions importantes, comme, en particulier, l’équipement d’une salle dédiée aux formations, le renforcement des capacités de l’équipe informatique, le financement d’équipements informatiques (ordinateurs, serveurs, photocopieurs etc.)
La délégation Noria a aussi constaté, lors de la présentation du plan de déploiement du travail collaboratif, un net changement dans les méthodes de travail et une plus grande maîtrise de l’utilisation du réseau informatique. Une base de données des documents législatifs est actuellement en phase de test et devrait être opérationnelle dès le mois de février 2013.
Mme Rose Francine Rogombe présidente du Sénat, a souligné, au cours de l’audience qu’elle a accordée à la délégation, en présence du 1er secrétaire du Bureau, le sénateur Claude Damas Osimo, la qualité de la coopération avec Noria et plus globalement avec l’APF. Elle s’est dite très attentive aux réformes engagées.
Cette opinion est partagée par les différents interlocuteurs politiques et administratifs que la délégation a pu rencontrer au cours de cette première journée d’évaluation.
Des séances de travail avec le comité de pilotage du projet et les différentes directions bénéficiaires des équipements et des formations ont permis de faire le bilan des actions menées et de mesurer leur impact par rapport aux objectifs du programme.

Octobre 2011. Etat des lieux

  • L’Institut africain d’informatique (IAI) a été mandaté pour effectuer le diagnostic et l’accompagnement de l’organisation et de la gestion des réseaux et des applications pour les deux Chambres. C’est ainsi que des serveurs, des logiciels réseaux et des formations de renforcement à l’administration réseau ont été financés. Tout a été mis en place pour centraliser la gestion des utilisateurs et pour sécuriser les données grâce à des accès individuels protégés.
  • L’équipement de salles de formation au sein de chaque chambre a permis de mettre en place des formations au travail collaboratif auprès des personnels administratifs. Une messagerie interne est en cours de déploiement au sein de chaque assemblée.
  • Les services administratifs du Sénat ont reçu récemment une dotation complémentaire en matériel informatique (ordinateurs, imprimantes et scanners).

Décembre 2010. Etat des lieux

  • Après le diagnostic de l’état du réseau informatique auprès des 2 Chambres, l’Institut Africain d’Informatique (IAI), partenaire du programme Noria pour le volet formation et transfert de compétences, a pu finaliser l’étude de faisabilité pour la mise en place de nouveaux services réseau et proposer les solutions les mieux adaptées pour chaque Chambre. Ceci permettra la mise en œuvre du travail collaboratif avec pour principales fonctionnalités le partage de documents et la messagerie professionnelle.

20 – 30 septembre 2010. Mission de coordination et de suivi auprès du Parlement du Gabon. Libreville (Gabon)

  • Le programme Noria a entamé la seconde partie de sa visite de terrain auprès des institutions parlementaires gabonaises. La mission auprès de l’Assemblée nationale a commencé par une audience accordée à la délégation par le Président de l’Assemblée nationale , Président d’ honneur de l’APF, Monsieur Guy Nzouba Ndama qui a souligné son attachement à ce projet et sa volonté de le voir aboutir rapidement à des transferts de compétences concrets.
    Une séance d’introduction au travail collaboratif a été animée par la directrice et l’informaticien du programme Noria . Toutes les principales directions administratives et les conseillers du Président y ont pris une part active et ont manifesté un vif intérêt à travers plusieurs interrrogations et propositions d’actions. Cette introduction au travail collaboratif en réseau fera l’objet de formations par groupe pour toutes les directions concernées. Cette initiation au travail collaboratif en réseau sera menée en collaboration avec L’Institut Africain d’Informatique (IAI) le principal partenaire du programme Noria pour le volet formation et transfert de compétences. La mise en oeuvre du programme sera décliné en plusieurs composantes avec un calendrier d’exécution qui sera défini conjointement lors de la réunion de synthèse prévue à la fin de la mission.
  • Les photos.

Avril 2008 : visite de travail auprès du Parlement de la République gabonaise

  • la visite de travail auprès du Parlement de la République gabonaise s’est déroulée du 25 mars au 4 avril 2008. Elle a permis de faire l’état des lieux des installations et des besoins de chaque Chambre (Assemblée nationale et Sénat), et de rappeler et détailler les objectifs et la démarche du programme Noria. La collaboration avec tous les services concernés de chaque Chambre a été effective et fructueuse. La démarche de travail est individualisée pour chacune des Chambres et la mission a conclu conjointement avec les autorités parlementaires que l’appui Noria porterait essentiellement sur le renforcement des capacités techniques et organisationnelles pour initier et développer le travail collaboratif. Une étude des besoins spécifiques par direction et par poste est en cours pour définir la stratégie d’approche et le calendrier de réalisation approprié à chaque institution. L’identification des prestataires et des fournisseurs de services se fera dans les prochaines semaines. Cette visite de travail s’est conclue par la signature des Conventions de partenariat qui viennent sceller la coopération entre l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et le Parlement gabonais.
  • les photos
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer