Coopération

Parlement du Burundi

16 - 20 Janvier 2012

  • La mise en œuvre du programme Noria auprès du parlement du Burundi est arrivé à son terme ( 2008-2011). Afin d’évaluer les apports et les retombées des réalisations effectuées une mission de clôture se rend à Bujumbura la semaine du 16 janvier 2012. Elle a pour objectif d’apprécier les actions menées au cours de cette période et de recueillir l’avis des autorités parlementaires sur l’amélioration de la qualité du travail parlementaire : outils, procédures, techniques et cadence de traitement des informations. Il s’agit aussi d’envisager les moyens de renforcer et de développer les acquis de la modernisation du système de traitement des informations. Ce bilan sera fait avec les autorités politiques et administratives du Sénat et de l’Assemblée : les fonctionnaires parlementaires seront également associés à l’exercice.
  • les photos .

Décembre 2010

  • Au niveau de l’Assemblée nationale, les infrastructures informatiques ont été finalisées pour permettre d’accueillir le matériel technique de mise en place du réseau (câblage, serveurs, …). Le renforcement des compétences a rendu les informaticiens plus autonomes quant à la maintenance du matériel, la gestion du site web ou l’administration du réseau. En parallèle, une présentation des modalités du travail en réseau et une démonstration d’outils d’aide à la transcription des débats, ont été faites.
  • Au niveau du Sénat, le nouvel hémicycle a été installé avec 50 postes pour la sonorisation de la prise de parole des sénateurs et le vote électronique. L’enregistrement des débats en format numérique permet d’obtenir à présent le compte rendu intégral des débats en moins d’une semaine. Les installations techniques en cours seront étendues au niveau du bâtiment du service des commissions. Par ailleurs, les informaticiens ont bénéficié de stages de formation. Les personnels administratifs ont assisté à des présentations sur le travail en réseau et les outils d’aide à la transcription des débats. Prochainement le service des commissions bénéficiera d’un appui pour l’utilisation de ces nouvelles technologies.

Les semaines à venir seront consacrées, pour les deux chambres, à finaliser les installations techniques et à établir le calendrier de formation des utilisateurs, avant de passer à l’étape de mise en œuvre des applications spécifiques pour le travail collaboratif.

4 - 12 novembre 2010

  • Sénat : la mission de suivi du programme Noria auprès du Sénat burundais s’est terminée vendredi 12 novembre 2010 après 4 jours de travaux. Elle a permis de faire le bilan des activités en cours avec les services administratifs concernés, en particulier sur la mise en place du système de sonorisation du nouvel hémicycle qui permet la retranscription des débats par le service des séances de manière plus efficace, la mise en place des serveurs et l’organisation des formations techniques.
    Une séance de présentation du travail collaboratif et aux outils d’aide à la retranscription a été faite auprès des services des séances, des commissions, et du secrétariat central. Le programme a également financé, à cette occasion, du matériel d’enregistrement numérique et un logiciel d’aide à la retranscription qui devrait permettre, après une phase test, d’accélérer la parution des rapports des commissions.
    Le président du Sénat, M. Gabriel Ntisezerana, a reçu la délégation Noria en présence du secrétaire général du sénat et a exprimé sa satisfaction et ses remerciements au programme Noria.
  • voir aussi : http://www.senat.bi/spip.php?article2174
  • Galerie photos
  • Assemblée nationale : la mission de suivi de la mise en œuvre du programme Noria auprès de l’Assemblée nationale burundaise entamée le 4 novembre s’est achevée lundi 8 novembre 2010. Elle aura permis de passer en revue l’ensemble des activités en cours, notamment de valider les équipements et formations techniques préalables à la mise en place du travail collaboratif.
    Deux séances d’initiation ont été réalisés en direction des services administratifs au cours desquelles un inventaire des outils et des possibilités pour le travail collaboratif ont été présentés et discutés. Des logiciels de transcription ont fait l’objet de démonstration et de tests. Ces outils ont vocation à être déployés et utilisés par les services en charge de la rédaction des rapports et comptes rendus de séances.
    La réunion de synthèse que la délégation du programme Noria a tenu avec le secrétaire général de l’Assemblée a permis de planifier les prochaines étapes (formations, équipements , applications) et de définir conjointement leurs modalités de réalisation optimale.

22 au 28 octobre 2009

  • La directrice du Programme Noria, Mme Mireille EZA accompagnée de M. Carlos Cachaldora, informaticien se sont rendus à Bujumbura au Burundi pour évaluer la mise en œuvre des projets en cours. En effet, à la suite de l’évaluation des besoins prioritaires en août 2008, une série d’actions a été lancée avec le concours technique de sociétés locales pour la modernisation du système d’information parlementaire.
    Pour le Sénat, il s’agit notamment de valider les actions d’équipement et de formation et d’apprécier leur degré d’exécution ( équipement audio et vidéo du nouvel hémicycle, mise en place de l’infrastructure réseau par l’acquisition de serveurs et formation des techniciens du service informatique). Un nouvel édifice complémentaire ayant été retenu par le Sénat pour loger l’hémicycle et le Cabinet, certaines installations sont tributaires de l’achèvement des travaux.
    Toutefois, la mission a pu constater avec les représentants du Sénat, la conformité et la qualité des équipements acquis par Noria et en attente de déploiement. Une séance de sensibilisation sur le travail en réseau a eu lieu auprès des principaux chefs de service pour les préparer à la réorganisation des méthodes de travail au sein de leurs équipes.
    Pour l’Assemblée nationale, il s’agira de compléter l’équipement de l’hémicycle et d’améliorer les capacités des collaborateurs dédiés à sa gestion. De même, plusieurs réunions de travail ont porté sur la nécessaire réorganisation des principaux services législatifs ( séances, commissions, procès-verbaux).
    Une dotation en ordinateurs et dictaphones sera effectuée pour fluidifier la répartition des tâches. Par ailleurs les modalités d’amélioration du site internet de l’Assemblée ont été envisagées et de nouvelles procédures proposées. Des formations complémentaires pour les gestionnaires du site et les rédacteurs sont prévues. Une réunion d’information et de coordination avec les différents partenaires multilatéraux et bilatéraux a permis une revue des initiatives en cours dans une perspective de cohérence et de complémentarité dans l’intérêt du parlement du Burundi.
    Les Secrétaires généraux des deux Chambres respectivement Monsieur Marc Rwabahungu pour l’Assemblée nationale et Monsieur Aloys Kayanzari pour le Sénat ont coordonné pour leurs institutions respectives la réalisation du programme de travail de la mission conformément aux termes de référence. Des mallettes d’intervention informatique ont été offertes par Noria aux services concernés de l’Assemblée nationale et du Sénat .
    A l’issue de la mission au Sénat, le Président M. Gervais Rufyikiri a reçu en audience Mme EZA et M. Cachaldora pour une restitution des conclusions de la mission.

19 au 29 août 2008

  • Une mission d’évaluation des besoins et d’identification des actions à mener pour l’informatisation du circuit de traitement de l’information parlementaire a été effectuée par la directrice et l’informaticien de Noria. Elle a permis, après un état des lieux, de travailler de façon étroite avec les autorités politiques et administratives de chaque Chambre pour identifier les actions prioritaires à mener ainsi que les sociétés locales potentielles pouvant réaliser les différentes prestations.
    Il s’agit essentiellement pour l’Assemblée nationale de câblage, d’équipement, et de formations pour mettre en œuvre le travail collaboratif. L’appui au Sénat portera également sur la réactivation du réseau, le câblage et le raccordement des deux sites et le financement d’équipements et de formations complémentaires. La réalisation des différentes activités de cette première phase est prévue dans un délai de 18 à 24 mois. Elle nécessite une forte implication des assemblées partenaires appuyées par le programme Noria la mise en œuvre et le suivi.
    Une convention de coopération entre l’APF et chacune des Chambres est en cours de signature. Elle fixe le cadre général de la collaboration et précise les engagements de chaque partie à la convention. La mission se réjouit de la franche et cordiale participation de tous les acteurs et collaborateurs du parlement Burundais (Sénat et Assemblée nationale).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer