Actualités

Paris, le 8 février 2013. Clôture du Bureau de l’APF

8 février 2013

Les travaux du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se sont terminés le 8 février 2013 à Paris sous la présidence de Soungalo Apollinaire Ouattara, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et de l’Assemblée nationale du Burkina Faso.

Le Bureau a examiné les situations politiques dans l’espace francophone et a adopté des déclarations notamment sur le Mali et la Tunisie. Concernant le Mali, le Bureau de l’APF a réitéré sa préoccupation face à la situation sécuritaire et humanitaire qui prévaut actuellement au Mali et a réaffirmé son ferme attachement à la souveraineté, à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali.

Concernant la Tunisie, le Bureau a condamné avec la plus grande fermeté l’assassinat de Chokri Belaïd, fervent défenseur des droits de l’Homme et de la démocratie, le mercredi 6 février 2013 à Tunis, et a rappelé la nécessité de tenir des élections libres, fiables et transparentes afin que le pouvoir en Tunisie soit issu du peuple et que la population tunisienne, dans l’ensemble de ses composantes, soit représentée.

Les membres ont également choisi les sections bénéficiaires des différents programmes de coopération interparlementaire.

Yamina Benguigui, ministre de la Francophonie du gouvernement français, a rencontré les membres du Bureau et a souligné l’importance de la Francophonie parlementaire.

Les membres du Bureau ont ensuite voté une motion de remerciement à la section française pour son accueil chaleureux et la parfaite organisation de cet événement.

Enfin, Jean-Pierre Dufau, président délégué de la section a invité les participants à
une visite de l’Agence France Presse (AFP).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer