Actualités

Paris, le 4 juillet 2012. M. Paul Gérin-Lajoie : lauréat du Prix Senghor-Césaire 2012 de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

4 juillet 2012

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) est heureuse de décerner son deuxième Prix Senghor-Césaire à M. Paul Gérin-Lajoie, avocat, homme politique québécois et président fondateur de la Fondation Paul Gérin-Lajoie. La distinction lui a été remise à Québec, le 4 juillet 2012, par M. Roch Marc Christian Kaboré, président de l’APF et de l’Assemblée nationale du Burkina Faso.(**)

Ce prix est décerné à une personne physique ou morale s’étant particulièrement investie pour la promotion de la Francophonie et pour la diversité linguistique et culturelle. La récompense 2012 a été remise lors d’un déjeuner offert par M. Jacques Chagnon, président de l’Assemblée nationale du Québec, aux personnalités participant au Forum mondial de la langue française. Le Prix Senghor-Césaire est doté d’une bourse de 10 000€.

Dans son allocution, M. Chagnon a souligné les contributions de M. Gérin-Lajoie notamment au système d’éducation du Québec, à la signature des premiers accords Québec-France en matière d’éducation et de formation et à la doctrine Gérin-Lajoie qui affirme les compétences constitutionnelles du Québec à l’étranger.

Le Président de l’APF, M. Roch Marc Christian Kaboré, s’est dit honoré de remettre le prix Senghor-Césaire à M. Paul Gérin-Lajoie, qui a mis sa vie professionnelle au service de la jeunesse québécoise et du monde et qui, à l’heure de la retraite, a créé la Fondation Paul Gérin-Lajoie. M. Kaboré a souligné le succès de la dictée P.G.L. qui a connu cette année son cinq millionième participant. Il a également souligné la contribution de la Fondation à l’éducation en Afrique francophone depuis 25 ans. Il s’est dit particulièrement touché d’apprendre que la Fondation avait conduit des projets dans son pays qui mettent en relation des écoles du Burkina Faso et du Québec et tentent de combler l’écart technologique.

Le Prix Senghor-Césaire est décerné tous les deux ans. Les propositions de candidatures sont soumises par les sections de l’APF, à l’attention d’un jury composé de 26 personnes, réparti en deux collèges, l’un rassemblant des experts et l’autre des personnalités de l’APF. La distinction a été nommée Senghor-Césaire, afin d’honorer et de perpétuer la mémoire de Léopold Sédar Senghor (1906-2001) et d’Aimé Césaire (1913-2008), deux hommes politiques et écrivains francophones, qui ont donné un sens à la Francophonie moderne, et qui ont inspiré de nombreuses générations d’amoureux de la langue française et des valeurs humanistes qui lui sont attachées.

Jury : Lise Bissonnette, Claude Hagège, Doris Jakubec, Saad Khoury, Maryse Lassonde, Liliana Lazar, Dominique Loubao, Elikia Mbokilo Etienne Oremil, Duong Van Quang, Antoinette Spaak, Animata Sow Fall, Christian Valantin.

- Allocution de Monsieur Roch Marc Christian KABORE, président de l’Assemblée nationale du Burkina Faso, président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, à l’occasion de la remise de la 2ème édition du Prix Senghor - Césaire ;

- Accès au site de la Fondation Paul Gérin-Lajoie

(**) Erratum : contrairement à ce qui a été annoncé dans le communiqué de presse, M. Abdou Diouf, secrétaire général de la Francophonie n’a pas pu assister à la cérémonie de remise du Prix Senghor-Césaire 2012 de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer