Actualités

Paris, le 3 juillet 2012. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie condamne fermement la destruction du patrimoine culturel et religieux à Tombouctou, au Mali, par des groupes armés extrémistes

3 juillet 2012

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie condamne avec la plus grande fermeté les destructions d’édifices religieux.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie s’associe aux condamnations unanimes de la Francophonie, par la voix de son secrétaire général et de l’UNESCO. Elle exige l’arrêt immédiat de toute destruction dans la cité des « trois cent trente-trois saints ».

Ces destructions succèdent aux disparitions de documents dérobés à l’Institut des hautes études et de recherche islamique Ahmned Baba et d’autres institutions de Tombouctou. Il s’agit désormais de ne pas laisser un conflit armé détruire l’héritage culturel mondial que constituent les nombreuses merveilles de Tombouctou.

Un projet de résolution sur le patrimoine de Tombouctou doit être examiné par l’Assemblée générale de l’APF le 12 juillet prochain, réunie à Bruxelles.

L’APF a suspendu sa section malienne en mars dernier suite au renversement de l’ordre constitutionnel dans ce pays. Elle a en outre fermement condamné les événements qui se déroulent dans le Nord Mali depuis janvier 2012 et dont les conséquences sont dramatiques pour les populations.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer