Actualités

Paris, le 22 mars 2012. L’Assemblee parlementaire de la Francophonie condamne fermement le renversement du régime malien

22 mars 2012

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) condamne fermement le renversement du pouvoir légal au Mali par un coup d’État militaire survenu le 21 mars 2012. Elle exprime sa vive préoccupation face à la dissolution des institutions démocratiques garantes de l’État de droit.

L’APF qui a exprimé à maintes reprises sa préoccupation face à la situation sécuritaire au Mali souligne que seul le respect des dispositions constitutionnelles peut être en mesure de rétablir la paix.

Comme l’a fait le Secrétaire général de la Francophonie, elle appelle à un dialogue politique immédiat, rassemblant toutes les parties concernées.

L’APF appelle les Maliens et les autorités de fait qui viennent de s’établir à tout mettre en œuvre afin que la démocratie soit préservée et l’ordre constitutionnel rétabli, ce qui doit se traduire par l’organisation dans les plus brefs délais d’élections libres, fiables et transparentes.

Conformément à l’article 5.6 de son règlement, l’APF constate la suspension de la section malienne jusqu’au rétablissement d’un ordre constitutionnel conforme aux principes fondamentaux qui régissent son organisation.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer