Actualités

Paris, le 19 juin 2007. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) tient, du 3 au 6 juillet 2007 à Libreville (Gabon), sa XXXIIIe Session en présence de nombreuses personnalités du monde francophone.

2 juin 2007

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) tient, du 3 au 6 juillet 2007 à Libreville (Gabon), sa XXXIIIe Session en présence de nombreuses personnalités du monde francophone. Plus de 250 parlementaires, dont de nombreux Présidents d’Assemblée, représentant plus de 40 pays, seront présents.

La Session de Libreville revêt un caractère tout particulier cette année, puisque 2007 marque le 40ème anniversaire de la création de l’Assemblée consultative de la Francophonie. SE El Hadj Omar Bongo Ondimba, Président de la République du Gabon présidera à cette occasion à la séance solennelle d’ouverture.

L’APF réunira son Bureau, ses commissions et le Réseau des femmes parlementaires les 2, 3 et 4 juillet.

L’Assemblée plénière se déroulera les 5 et 6 juillet au Centre des Conférences internationales, sous la Présidence de M. Bernard Patry (Canada) et en présence de M. Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, qui répondra aux questions des parlementaires.

Les parlementaires débattront de plusieurs thèmes d’actualité, dont les flux migratoires dans l’espace francophone, la protection des libertés individuelles dans le contexte de développement des nouvelles technologies, et la préservation de la diversité culturelle et linguistique.

Comme à chacune de ses sessions, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie étudiera les situations de crise que connaissent certains pays de l’espace francophone et devrait procéder à la réintégration de la République démocratique du Congo et de la Mauritanie, à la suite des élections tenues dans ces deux pays.

C’est aussi à la fin de cette Session que seront renouvelées les instances dirigeantes de l’APF, et en particulier la Présidence.

Le Parlement francophone des Jeunes (PFJ) se réunira en marge de la Session officielle, dans les locaux du Parlement du Gabon. Le PFJ fonctionnera à la manière d’un véritable parlement. Son objectif sera l’adoption de quatre textes (un par commission) qui seront ensuite présentés aux parlementaires de l’APF puis au Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Québec en 2008.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer