Actualités

Paris, le 15 décembre 2011. Clôture en République Centrafricaine du séminaire de l’APF sur la décentralisation, le droit de pétition et Genre et développement 13 et 14 décembre 2011

17 décembre 2011

Le séminaire parlementaire sur la décentralisation, le droit de pétition et le Genre et développement organisé par l’APF en partenariat avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et en étroite collaboration avec l’Assemblée nationale de la République centrafricaine s’est achevé le jeudi 14 décembre 2011 dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale.

Il s’agissait du troisième séminaire spécialisé proposé par l’APF à ses sections depuis deux ans et s’adressait aux membres de la commission "Intérieur, lois et affaires administratives" et de la commission "Population, genre et développement, droits de l’Homme, droit international humanitaire".

Placés sous la présidence de Mme Marie-Solange Pagonendji Ndakala, présidente de la commission population, genre et développement et présidente du Bureau du séminaire, les débats ont été animés par quatre conférenciers : M. René Dosière, député de la République française, Mme Marie-Rose Nguini Effa députée de la République du Cameroun, M. François Duluc, conseiller au service des relations internationales de l’Assemblée nationale française et M. François Arsenault, directeur de la direction des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale du Québec.

La cérémonie d’ouverture a été marquée par l’intervention du secrétaire général de l’Assemblée nationale, président du comité d’organisation du séminaire, la lecture d’un message de M. Jacques Legendre, secrétaire général parlementaire de l’APF, et l’allocution de M. Laurent Ngonbaba, premier vice-président de l’Assemblée nationale, représentant le président de l’Assemblée nationale, M. Célestin Leroy Gaombalet.

Trois thèmes ont été successivement abordés : la décentralisation, le droit de pétition, et genre et développement présentés respectivement par MM René Dosiére et François Duluc, François Arsenault et Mme Marie-Rose Nguini Effa.

Les deux journées de travaux ont donné lieu à des débats très riches et très animés qui ont abouti à l’adoption de trois recommandations préconisant notamment :

  • le dépôt rapide des textes relatifs à la décentralisation sur le bureau de l’assemblée nationale afin d’assurer le développement durable de la République centrafricaine ;
  • la promotion par les députés du droit de pétition auprès des populations centrafricaines ;
  • une campagne de sensibilisation de la société sur l’approche du genre ainsi que sur la convention pour l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes.

- Galerie photos ;
- les séminaires parlementaires d’échanges

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer