Actualités

Paris, le 14 février 2007. L’Assemblée parlementaire de la Francophonie s’inquiète des risques de l’escalade de la violence en Guinée

14 février 2007

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie exprime sa très grande inquiétude à propos de la dégradation de la situation en Guinée.

Elle condamne la violence de la répression qui sévit dans le pays depuis le début du mouvement de grève générale le 10 janvier 2007. Elle regrette que la nomination d’un nouveau Premier ministre n’ait pas conduit à nouer un dialogue politique que permettait d’envisager l’accord du 27 janvier.

Elle présente ses condoléances aux familles de toutes les victimes et exhorte tous les acteurs guinéens à la retenue.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer