Coopération

PFJ 2001 - Québec

A l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie, s’est tenu les 8, 9 et 10 Juillet 2001 à Québec, le premier Parlement francophone des jeunes, conjointement organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et l’Assemblée nationale du Québec.

C’est sous le patronage de l’écrivain ivoirien, M. Ahmadou Kourouma et du Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, M. Nicolas Amougou Noma, en présence du Secrétaire général de la Francophonie, M. Boutros Boutros-Ghali et du Président de l’Assemblée nationale du Québec, M. Jean-Pierre Charbonneau, qu’a eu lieu l’ouverture officielle des travaux de cette première session du Parlement francophone des jeunes.
Celle-ci a rassemblé plus de 80 jeunes filles et garçons âgés de 16 à 18 ans, venus de tous les horizons de la Francophonie et représentant 42 sections membres de l’APF.

Ces jeunes ont exprimé les attentes et les aspirations de la jeunesse pour ce nouveau siècle. Dans un cadre et selon un processus de type parlementaire ils ont pu réfléchir ensemble aux enjeux de l’avenir et traduire leurs constats, leurs interrogations et leurs engagements dans une Charte du jeune citoyen francophone du XXIe siècle. Cette charte a été présentée aux Chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie lors du Sommet de Beyrouth en 2002.

Par ailleurs, cette activité de simulation parlementaire a permis d’offrir aux jeunes participants de l’espace francophone, une leçon « grandeur nature » sur les fondements de la démocratie, en leur proposant de découvrir la fonction de législateur et de l’exercer le temps de ce premier Parlement francophone des jeunes. Cette manifestation fut également une occasion pour la Francophonie de se faire connaître auprès des jeunes.