Actualités

Ottawa, le 8 juillet 2014. Femmes et Jeunes en Francophonie et réintégration de la Guinée, de Madagascar et du Mali à la 40e Assemblée générale de l’APF

8 juillet 2014

La 40e Session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’est conclue le 8 juillet à Ottawa au Canada.

Suite à la réunion du Bureau, du Réseau des femmes parlementaires et des quatre commissions, les délégations ont assisté à la cérémonie officielle d’ouverture au Château Laurier. Ils ont ainsi pu entendre le Gouverneur général du Canada, David Johnston, le président du Sénat du Canada, Noël A. Kinsella, le président de la Chambre des communes, Andrew Scheer, la présidente de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, Andrée Champagne (sénatrice, Canada), le ministre canadien de la Francophonie et ministre du Développement international, Christian Paradis, et le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf. Ce dernier a ensuite présenté son rapport d’activité et répondu aux questions des parlementaires. Les délégués ont rendu hommage au président Abdou Diouf qui s’exprimait pour la dernière fois devant eux en tant que Secrétaire général de la Francophonie.

La 40e Assemblée générale de l’APF s’est tenue les 7 et 8 juillet au Château Laurier. Cette rencontre, placée sous le thème « Femmes et jeunes en Francophonie : vecteurs de paix, acteurs de développement », a réuni plus de 350 participants issus d’une quarantaine de sections ainsi qu’une vingtaine de présidents de parlements. Le thème choisi pour le débat général étant celui du prochain Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie de Dakar, les interventions des parlementaires permettront de préparer l’Avis que l’APF remettra à cette occasion en sa qualité d’Assemblée consultative.

La session plénière a ensuite entendu le rapport du secrétaire général parlementaire Pascal Terrasse (député, France) et adopté le cadre stratégique de l’APF pour les années 2014-2018. Le Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/sida a vu son mandat élargi pour englober la lutte contre le paludisme et la tuberculose.

Les parlementaires ont adopté douze résolutions portant notamment sur les situations politiques dans l’espace francophone, la formation professionnelle des jeunes, l’enlèvement d’adolescentes commis dans le nord-est du Nigéria par le groupe extrémiste Boko-Haram, les biocarburants.

La Présidente de l’APF, Andrée Champagne, a ensuite cédé sa place au nouveau Président, Paul McIntyre (sénateur, Canada).

Les parlementaires ont enfin exprimé leurs plus chaleureuses félicitations et leurs plus vifs remerciements à la section canadienne de l’APF pour son accueil et les conditions de travail offertes aux participants.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer