Actualités

Multilinguisme et situations de crise politique dans l’espace francophone à l’ordre du jour de la réunion du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie

23 janvier 2009

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie a réuni son Bureau à New York, les 21 et 22 janvier 2009, au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Les travaux se sont déroulés sous la présidence de M. Guy Nzouba-Ndama, Président de l’Assemblée nationale du Gabon, avec la participation de Présidents d’Assemblée, députés et sénateurs d’une vingtaine de parlements de tous les continents.

Plusieurs personnalités des Nations-Unies sont intervenues devant les parlementaires. M. Kemal Dervis, Administrateur du PNUD, Mme Asha-Rose Migiro, Vice-secrétaire générale de l’ONU, M. Alain Le Roy, Secrétaire général adjoint de l’ONU en charge des opérations de maintien de la paix, M. Kiyotaka Akasaka, Secrétaire général adjoint de l’ONU, coordinateur pour le multilinguisme et M. Paul Badji, Représentant permanent du Sénégal auprès de l’ONU en charge du multilinguisme au sein du groupe des ambassadeurs francophones.

M. Guy Nzouba Ndama, Président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, et M. Kemal Dervis, Administrateur du PNUD, ont signé une Convention de coopération entre leur deux organisations. Les deux premiers séminaires organisés en collaboration avec le PNUD auront lieu à Fribourg (Suisse) et à Luang Prabang (Laos) au printemps 2009.

L’Assemblée a aussi examiné plusieurs situations de crise dans l’espace francophone.

Le Bureau a exprimé sa solidarité avec le peuple haïtien durement touché par la saison des ouragans et a appuyé les efforts de reconstruction sur l’île.

Il a condamné le renversement du pouvoir légal en Guinée et a exigé le rétablissement rapide de l’ordre constitutionnel à Conakry et la tenue d’élections présidentielle et législatives libres, fiables et transparentes dans les plus brefs délais. Il a également condamné le renversement du pouvoir légal en Mauritanie et demandé à la Francophonie de contribuer à l’émergence d’une solution négociée et consensuelle. Le Bureau a par conséquent constaté la suspension des sections guinéenne et mauritanienne.

Il a par ailleurs, tout en restant attentif aux évolutions en cours, condamné la dégradation de la situation sécuritaire et des droits de l’homme notamment les attaques ciblées contre les populations civiles en République démocratique du Congo.

Il a demandé aux autorités ivoiriennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour tenir promptement l’élection présidentielle et appelé les parties libanaises concernées à poursuivre le processus de réconciliation nationale.

S’agissant de la situation au Proche-Orient dans la bande de Gaza, le Bureau, tout en saluant les efforts de la communauté internationale, et plus particulièrement de l’Égypte et de la France, visant un retour à une situation plus apaisée dans la région, a demandé aux parties concernées de consolider le cessez-le-feu en vigueur et de participer aux négociations afin d’établir une paix durable. Il a également condamné tous les actes d’agression perpétrés contre les populations civiles, israéliennes et palestiniennes.

Il a enfin appelé les gouvernements des Etats membres de la Francophonie qui sont confrontés à de graves difficultés budgétaires en raison de la crise financière, à préserver la place de la langue française dans leur système éducatif.

La prochaine réunion du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie aura lieu à Paris le 2 juillet 2009 avant sa XXXVe Session.

- voir les photos

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer