Actualités

Lomé, le 13 décembre 2013. Séminaire-atelier sur la communication parlementaire et les réseaux sociaux du Programme Noria à Lomé (Togo)

13 décembre 2013

Le programme Noria a organisé, les 12 et 13 décembre 2013 à Lomé, un séminaire-atelier sur la communication parlementaire et les réseaux sociaux au bénéfice des députés togolais. Ce séminaire s’inscrit dans l’accompagnement que le Programme Noria offre au parlement du Togo après la fin de l’appui à la modernisation en décembre 2012.

Ce séminaire était animé par Jean Dumas, directeur des communications à l’Assemblée nationale du Québec, François-Xavier Priollaud, administrateur au service de la communication et de l’information multimédia à l’Assemblée nationale française et Israël Guebo, journaliste-blogueur ivoirien. 80 participants, dont une cinquantaine de parlementaires ont assisté à ces deux journées de travaux, qui ont été ouverts par Mme A. Zonvidé DAGBAN, troisième Vice-présidente de l’Assemblée nationale du Togo.

Après avoir analysé la différence entre communication parlementaire et communication des parlementaires, les conférenciers ont présenté les différents réseaux de façon interactive. Ils ont également abordé les enjeux et le bon usage de ces réseaux dans la communication parlementaire. Les conférenciers ont ensuite étudié la légitimité de la poursuite des débats parlementaires sur ces médias ainsi que l’impact sur la démocratie des initiatives populaires sur les réseaux sociaux.

Enfin, certains parlementaires togolais ont pu consulter, en direct, des profils d’homologues, notamment sur Twitter et sur Facebook, dans le cadre d’une projection à la fin du séminaire.

Ces deux journées ont permis aux parlementaires togolais, dont la grande majorité est élue pour la première fois à l’Assemblée nationale, de se familiariser avec ces nouveaux outils de communication et de soulever toutes leurs interrogations. Malgré quelques appréhensions, les parlementaires togolais ont convenu de la nécessité de mieux informer les populations du travail des parlementaires à travers les réseaux sociaux. Ils ont souhaité continuer à bénéficier de formations dans le domaine des technologies de l’information pour être à même de répondre aux défis de la nouvelle législature.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer