Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Presse
  • Communiqués de presse
  • Leviers de la croissance économique et défis du développement durable : enjeux principaux de la réunion de la Commission de la coopération et du développement au Parlement panafricain

Leviers de la croissance économique et défis du développement durable : enjeux principaux de la réunion de la Commission de la coopération et du développement au Parlement panafricain

4 mai 2016

« Puisse cette réunion à Midrand marquer à l’encre indélébile notre attachement à notre partenariat avec la Francophonie ». C’est avec ces mots que le président du Parlement panafricain, S.E.M. Roger Nkodo Dang, a accueilli les parlementaires de la Commission de la coopération et du développement de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie au Parlement panafricain, à Midrand (Afrique du Sud) le 26 avril 2016.

Il a ainsi ouvert cette réunion aux côtés du vice-président de la commission et Président délégué de la section sénégalaise, M. Moussa Abdoul Thiam, et de M. Benoît Charette, vice-président de la Commission et membre de la section québécoise, le Président de la Commission, M. Salibou Garba, ayant été empêché.

Les parlementaires ont débattu de la Francophonie économique et des relations entre croissance et développement durable. M. Moncef Follain, Conseiller chargé de l’Economie et du Développement durable au Cabinet de la Secrétaire générale de la Francophonie, a ainsi exposé le programme économique de l’OIF et détaillé les enjeux de la croissance partagée et du développement responsable. Pour rappel, ce thème sera au cœur de la Session et du Sommet de la Francophonie cette année à Madagascar.

M. Sylvestre Ossiala, député du Congo Brazzaville a notamment appelé ses collègues à défendre dans leurs parlements respectifs le développement d’une croissance endogène s’appuyant sur les compétences et les ressources locales en remplacement du « tout-matières-premières ». Par ailleurs, M. Francis Drouin, député de la section canadienne, a développé dans sa présentation les opportunités de coopération pour une croissance économique inclusive et durable, offertes par les Objectifs du développement durable.

M. Ossiala a également rappelé l’implication de la commission lors de la COP21 à Paris et a souligné l’importance des défis et des espoirs de la COP21 pour l’Afrique ainsi que la nécessité de transformer les promesses politiques en réalisations concrètes.

L’intervention de M. Henri de Villeneuve, directeur fondateur d’une structure de conseil en investissement à Johannesburg nommée COBASA et représentant du Medef international en Afrique australe, a été l’occasion d’un débat nourri avec les parlementaires sur l’entreprenariat et les leviers de la croissance en Afrique francophone. Les attentes des investisseurs dans la région, la place des jeunes dans l’économie et les avantages de l’intégration régionale ont ainsi fait partie des nombreux thèmes abordés au cours du débat.

Au vu de l’actualité, un projet de rapport sur les migrations internationales dans la région Méditerranée a été présenté conjointement par MM. Stéphane Demilly (France) et N’Doula Thiam (Mali). Leur intervention a été l’occasion de rappeler l’urgence humanitaire que représente la crise des réfugiés et de débattre des leviers qui pourraient permettre de freiner les migrations économiques.

Le thème des outils d’intervention de politique agricole dans la Francophonie a également fait l’objet d’un projet de rapport, présenté par M. Benoît Charette, qui a suscité un débat nourri sur les moyens de permettre au secteur agricole de garantir la sécurité alimentaire et d’être pourvoyeur d’emplois stables et rémunérateurs.

De nouveaux thèmes ont été retenus pour les futurs travaux de la Commission : les systèmes de santé, la corruption et la fiscalité. Sur proposition de M. Ossiala, le sujet du tourisme et de son impact économique comme support à la croissance des Etats sera également abordé.

Les parlementaires se sont donné rendez-vous pour la prochaine réunion de la Commission qui se tiendra à Antananarivo (Madagascar), en juillet 2016, en amont de la prochaine Session de l’APF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer