Instances

«Les institutions parlementaires à Haïti après le tremblement de terre». Intervention de la section de l'Andorre

Monsieur le Président de l’Assemblée, Monsieur le Secrétaire général parlementaire, Mesdames, Messieurs,Chers collègues,

Au nom du peuple andorran et du Conseil Général
de la Principauté d’Andorre, je veux exprimer
combien nous sommes encore bouleversée par ce que
doit endurer le peuple Haïtien, depuis maintenant
six mois.

L’élan de solidarité mondiale, la coordination
de l’aide humanitaire et de la reconstruction en
Haïti, doivent encore se renforcer, être mieux
coordonnées au seul service d’une population
affamés, privée des foyers et des soins médicaux
les plus élémentaires. La situation du peuple
Haïtien demeure extrêmement difficile, et il
s’agit de ne pas l’oublier.

Le Bureau de l’APF a envisagé d’inviter
l’ensemble des sections qui font partie de
l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, a
verser une contribution volontaire pour aider à la
reconstruction des institutions parlementaires
haïtiennes. Nous nous en félicitons pour cette
démarche.

Pour cela, le Conseil Général de la
Principauté d’Andorre a décidé de contribuer ému e
projet d’assister le Parlement haïtien, afin qu’il
puisse rétablir des conditions de fonctionnement,
avec une somme équivalente à la cotisation due par
la section de notre pays.

L’Andorre veut s’engager a la reconstruction de
la vie démocratique en Haïti. Le système politique
haïtien. doit continuer’ à maintenir l’interaction
des trois pouvoirs existants, et ainsi assurer le
climat de stabilité politique nécessaire pour
pouvoir sortir de la situation à laquelle le pays
se trouve confronté.
La société haïtienne, ses organisations, ses
mouvements sociaux et ses représentants au sein de
l’État, doivent être les protagonistes de l’effort
international de reconstruction de leur nation, ainsi que les premiers à être écoutés et à être compris
et doivent conserver la maîtrise finale et
souveraine des décisions prises sur leur avenir.

Toute coopération ne peut pas être efficace que si
elle ne sait pas prendre acte de cet engagement et
compte aussi sur l’entière participation des
autorités haïtiennes.

Haïti a besoin de notre aide, de notre appui,
et c’est en soutenant cet appel du Bureau que nous
y parviendrons, en apportant notre assistance,
notre collaboration aux institutions haïtiennes
pour leur permettre de fonctionner efficacement.
Mesdames, Messieurs, je vous remercie de votre
attention.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer