Coopération

Les enjeux législatifs, environnementaux et économiques des ressources de l’environnement

(Par Alain Edouard TRAORE)

Introduction :

Les ressources de l’environnement constituent le socle de la vie. Elles sont constituées des éléments du lieu de la vie humaine :
-  bien, substance ou objet présent dans la nature, et exploité pour les besoins d’une société humaine,
-  matière première, minérale (ex : l’eau) ou d’origine vivante (ex : le poisson). Ce peut être de la matière organique fossile comme le pétrole, le charbon, le gaz naturel. Il peut s’agir aussi d’une source d’énergie : énergie solaire, énergie éolienne.
-  Lieux : surfaces de sol disponibles, la qualité de l’eau ou de l’air, l’aspect des paysages, la biodiversité... constituent d’autres aspects des ressources naturelles.

Quels sont les enjeux de ces ressources au plan écologique, économique et quels en sont les défis législatifs.

1. Enjeux environnementaux

Ces ressources sont le nid de notre vie et de sa qualité. Tout l’enjeu écologique est à ce niveau. Sans les ressources naturelles notre vie pourrait choir dans sa qualité comme dans son existence. La terre promise est le meilleur cadre écologique possible. Les migrations humaines depuis l’homme primitif ont toujours été déterminées par des facteurs écologiques, jusqu’à notre morphologie et nos caractères physiologique.

Protéger les ressources naturelles, c’est protéger le ferment de notre vie.

Pourtant, aujourd’hui, les raisons de grandes inquiétudes existent et demeurent :
-  Dégradation et érosion des sols ;
-  Déforestation, désertification et absence de reboisement ;
-  Déchets (plastique) ; absence de traitement, pollution ;
-  Pollution des eaux marines et pluviales ;
-  Pollution atmosphérique, émissions de gaz industriels et transports (GES) ;
-  Surexploitation des ressources naturelles (pêche, forêt) ;
-  Drainage des eaux et système d’irrigation et d’évacuation des eaux ;
-  Catastrophes, inondations
-  Absence de politiques, de statistiques et données pour des actions environnementales adéquates ;
-  Mauvaise gestion de l’espace et absence d’études d’impact préalables à l’environnement ;
-  Insuffisance de la prise de conscience des problèmes environnementaux.
-  Corruption dans la mise en œuvre des actions et politiques ;
-  Absence de véritable politique de gestion durable des forets.

Il nous faut nous imposer des solutions en termes de :
-  Développement de l’éducation environnementale et de l’éducation pour le développement durable, pour l’information et la responsabilisation des citoyens ;
-  Mise en place de politiques, plans et système de gestion et de traitement des déchets urbains dans toutes les villes ;
-  Respect des normes et clauses de sauvegarde de l’environnement par les industriels et opérateurs économiques (EIE, NIE.)
-  Politique de reboisement et de renouvellement du couvert végétal ;
-  Adopter des plans d’aménagement durable des ressources forestières ;
-  Développement de l’utilisation du gaz et des énergies renouvelable ;
-  Mesures de régularisation et de protection spécifique des eaux marines ;
-  Politique et plans d’aménagements urbains et paysagers ;
-  Systèmes de traitement des déchets spéciaux et médicaux ; (Incinérateur)
-  Etablir la responsabilité du pollueur payeur et ouvrir la voie aux recours judiciaires par le citoyen ;

2. Enjeux économiques

Les ressources naturelles constituent le fondement de l’activité humaine et de notre économie

La plupart des activités primaires sont directement associées à l’exploitation primaire ou secondaire (transformation, recyclage) des ressources naturelles :

• agriculture, pêche, sylviculture, culture ou exploitation des champignons, fruits sauvages, etc. ;

• production de fibres d’origine animale et végétale ;

• exploitation de matériaux minéraux ;

• activités d’exploitation d’énergies primaires (plus ou moins fossiles et renouvelables) ;

• l’extraction ou la purification de l’eau ;

• valorisations technologiques, biotechnologiques et industrielle du vivant ;

• etc.

Les activités tertiaires (services) contribuent également à exploiter indirectement des ressources naturelles, à travers les transports, l’énergie mais aussi les matériaux de construction.
Raréfaction des ressources naturelles

L’un des très grands enjeux du XXIe siècle est la diminution des ressources naturelles disponibles par rapport aux besoins des êtres humains. C’est la raison pour laquelle on parle de plus en plus de développement durable.

Les ressources en eau deviennent insuffisantes pour faire face à la demande.

La question de l’eau et du pétrole montre a quel point la ressource naturelle constitue une valeur essentielle de l’activité économique. Devenues rares, ces ressources sont devenues des facteurs d’importants conflits.

3. Enjeux législatifs

Formuler des textes de lois susceptibles de protéger les ressources naturelles dans le respect des principes du développement durable :

Précaution

L’absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l’adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l’environnement.

Participation

La participation et l’engagement des citoyens et des groupes qui les représentent sont nécessaires pour définir une vision concertée du développement et assurer sa durabilité sur les plans environnemental, social et économique.

Bonne gouvernance

La gestion des affaires publiques doit se faire avec un souci d’équité, d’efficience et de transparence.

Engagement et responsabilité des acteurs par rapport aux impacts de leurs activités

Les diverses parties prenantes doivent prendre leurs responsabilités et s’engager dans la recherche de solutions visant à résoudre les problématiques d’un développement durable. Toute personne qui, par son action, crée des conditions de nature à porter atteinte à la santé humaine et à l’environnement, est tenue d’en assurer ou d’en faire assurer l’élimination dans des conditions propres à éviter lesdits effets.

Conclusion :

Vis-à-vis des parlementaires que vous êtes, je dirai que l’action essentielle est :
-  commission parlementaire
-  textes de lois


VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer