Actualités

Le Train des mémoires est arrivé à Cracovie

6 septembre 2021

Les participants à ce projet ambitieux organisé par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) sont arrivés en train depuis Bruxelles, après avoir passé une journée à Berlin.

À Cracovie, ils ont visité le camp et le musée d’Auschwitz-Birkenau ainsi que l’usine d’Oskar Schindler et ont présenté le résultat de leur travail de plusieurs mois sur la transmission mémorielle lors d’une conférence qui s’est tenue le 3 septembre, dans la magnifique salle du Collegium Novum de l’Université Jagellonne, sur le thème de « La mémoire dans l’espace francophone et sa transmission aux générations futures ».

La professeure Dorota Malec, vice-rectrice de l’Université Jagellonne pour la coopération internationale, a ouvert la conférence en rappelant avec émotion le sort des professeurs de l’Université déportés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Jacques Krabal, secrétaire général de l’APF, et le professeur Wacław Rapak, directeur de l’Institut de philologie romane, ont également pris la parole.

Les discours ont souligné le rôle important joué par les "messagers de la mémoire", qui sont les jeunes participant au projet. Ces derniers ont présenté leurs travaux sous des formes variées et soignées : vidéos, entretiens, déclamations, slams et témoignages personnels.

Chaque intervention a montré à quel point ces jeunes francophones se sont approprié la réflexion sur le travail de la mémoire en questionnant la notion, en la déconstruisant et en la reconstruisant à leur échelle.
Leurs messages, résolument tournés vers l’avenir, mettaient en valeur tous les accents et les couleurs de la francophonie, non sans en oublier les ambigüités.

La conférence s’est poursuivie avec la prise de parole des deux experts qui ont accompagné ces jeunes dans leur travail : Soko Phay, Professeure des Universités en histoire et théorie de l’art à l’Université Paris 8 et Emmanuel Maury, historien et Secrétaire général administratif de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF).

Jean-Charles Luperto, Chargé de mission Europe de l’APF, a acté l’adoption de la Déclaration sur la transmission de la mémoire au sein de l’espace francophone, qui a été signée par toutes les personnes présentes.

L’ensemble de l’événement était accompagné d’interludes musicaux interprétés par la soprano Małgorzata Dębowska et la pianiste Anna Guja.

La discussion a été modérée par Fatmir Leci, conseiller pour la région Europe et le réseau des femmes parlementaires à l’APF.

Marcin Eckstein, enseignant à l’Institut de philologie romane, a joué le rôle indispensable d’interprète.

L’évènement a été honoré de la présence de S.E. Monsieur Papa Diop, Ambassadeur du Sénégal à Varsovie.

L’ensemble du séjour a reçu le soutien de Wallonie-Bruxelles International et du Bureau Wallonie-Bruxelles à Varsovie.

Source : Wallonie Bruxelles international

Retrouvez la vidéo réalisée par Lamine, l’un des 20 messagers de la mémoire