Actualités

Le Président de la Commission politique au Cambodge

3 juin 2018

Du 1er au 3 juin 2018, M. Christophe-André Frassa, Président de la commission politique de l’APF (sénateur français), a effectué une mission au Cambodge afin de rendre compte de la situation politique dans le pays, de rencontrer les acteurs politiques et d’observer la réalité du terrain à l’approche des élections législatives. Pour rappel, s’inquiétant de la détention du chef de l’opposition parlementaire, M. Kem Sokha, et de la dissolution du principal parti d’opposition cambodgien à quelques mois des élections législatives prévues en juillet 2018, la Commission politique de l’APF a recommandé la mise sous alerte de la section cambodgienne lors de sa réunion à Erevan (Arménie) en mars 2018. La mise sous alerte de la section cambodgienne, purement préventive et ne s’accompagnant d’aucune sanction, doit être actée par le Bureau de l’APF lors de sa réunion du 6 juillet 2018.

Lors de ses entretiens avec le Président du Sénat, la Présidente de la section cambodgienne de l’APF, les membres du Comité National Electoral (CNE), le porte-parole et les membres du CPP (parti gouvernemental) et le Conseiller du Premier ministre, M. Frassa a expliqué à ses interlocuteurs la procédure d’alerte de l’APF. Il a également demandé que tout soit mis en œuvre pour que le système pluraliste démocratique permette aux électeurs de s’exprimer librement lors des élections du 29 juillet prochain. Il a recommandé à ses interlocuteurs que M. Kem Sokha puisse voter personnellement le jour du scrutin, le vote par procuration n’existant pas au Cambodge.

M. Frassa a constaté que des observateurs locaux et des membres des commissions électorales des pays de l’ASEAN avaient été invités pour les élections législatives et a ainsi souhaité que le Cambodge puisse s’ouvrir à d’autres observateurs internationaux venant notamment des pays européens et de la Francophonie.

Suite à la mission du Président de la Commission politique de l’APF, le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères a ainsi adressé le 5 juin une demande, au nom du Comité National Electoral (CNE) du Cambodge, à la Secrétaire générale de la Francophonie afin qu’une mission d’observation électorale soit envoyée pour le scrutin de juillet 2018.