Ressources

La Bottine Souriante

La Bottine Souriante représente la vitalité et la fierté de la culture québécoise qui s’affirme à travers le monde. L’esprit ludique et convivial du groupe, composé de dix musiciens et complices, séduit le public partout où il se produit. David Boulanger, le nouveau violoniste de la formation répond aux questions de l’APF.

- Vous pouvez écouter un extrait de leur musique ICI
- et là : accès au site officiel de la Bottine Souriante

Même si la langue française est la deuxième langue de la communauté internationale, elle est fragilisée par la mondialisation. Qu’en pensez-vous ?

David Boulanger : Nous sommes une petite île francophone entourée d’un océan anglophone. Il est donc évident qu’au Québec il faut être très vigilant pour conserver le français. La beauté de notre musique traditionnelle au Québec tient à ce qu’elle est en langue française, ce qui s’explique, puisque ces chansons nous sont parvenues ici avec les premiers Français. Conserver le français est un combat de tous les jours. À Montréal, où j’habite, il est parfois difficile de parler français dans certains commerces. Il faut l’exiger. Après tout, c’est notre langue officielle au Québec.

Que pensez-vous de l’avenir du français au Québec ?

David Boulanger : Je ne sens pas que le français soit menacé au Québec. Par contre, il faut être très attentif à Montréal, ville cosmopolite, où les gens viennent s’installer en pensant qu’elle est anglophone. Je crois que c’est surtout un manque d’information. D’un autre côté, je suis toujours agréablement surpris de voir de nombreux nouveaux arrivants extrêmement intéressés par notre musique traditionnelle et donc curieux d’apprendre le français.

Vous qui avez beaucoup travaillé à promouvoir la langue française, que pensez-vous d’une organisation comme l’APF ?

David Boulanger : Une organisation comme l’APF permet d’aider la diffusion de la langue française et d’assurer sa promotion, ce qui est excellent pour les groupes de musique traditionnelle comme La Bottine Souriante. Cela nous permettra de continuer à voyager partout dans le monde avec notre musique.

De quelle façon les artistes sont-ils des acteurs importants de la promotion de la langue française et des valeurs démocratiques ?

David Boulanger
 : Les gens s’associent ou admirent souvent le travail et le discours d’un artiste. Au Québec, il y a une grande fierté pour nos artistes francophones qui s’illustrent dans d’autres pays. Ils se font porte-parole des irréductibles francophones québécois.

Pourquoi avez-vous choisi de chanter en français, alors que plusieurs artistes québécois optent pour l’anglais ?

David Boulanger : Pour ma part, ce ne fût pas tellement un choix. C’est la langue qui inspire la musique que j’aime. Je me reconnais dans cette langue et j’en ressens une profonde fierté. C’est la langue de mes parents, de mes grands-parents et ce sera celle de mes enfants.

VOIR AUSSI

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer