Actualités

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie salue la mémoire d’un grand francophone : le recteur Michel Guillou

27 février 2018

C’est avec émotion et tristesse que l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a appris le décès du recteur Michel Guillou, à l’âge de 79 ans, à Paris.

Universitaire renommé, inlassable promoteur de la Francophonie, Michel Guillou a créé le premier Institut technologique de Dakar puis a dirigé l’Association des universités partiellement ou entièrement de langue française (Aupelf) avant de devenir le premier recteur de l’Université des réseaux d’expression française (Uref), précurseur de l’actuelle Agence universitaire de la Francophonie (AUF).

Acteur déterminant du développement des classes bilingues et des filières universitaires en Asie, initiateur des Entretiens de la Francophonie à l’Université de Lyon III, Michel Guillou a créé en 2001, et a présidé jusqu’en 2014, l’Institut d’étude de la francophonie et de la mondialisation (Iframond), précurseur de l’Institut international pour la Francophonie (2IF), et a créé les premiers Masters de la Francophonie.

Membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer où il a notamment initié le nouveau Dictionnaire des synonymes des mots et expressions des français parlés dans le monde, auteur de référence sur les questions francophones, Michel Guillou a notamment écrit le « Dictionnaire universel de la Francophonie » ainsi que « Francophonie et mondialisation ».

M. Jacques Chagnon, Président de l’Assemblée nationale du Québec et Président de l’APF, M. Jacques Krabal, député (France), Secrétaire général parlementaire de l’APF, ainsi que l’ensemble des autres membres du Bureau de l’APF, présentent leurs plus sincères condoléances à son épouse Denise et à sa famille.

Et pour « l’espoir que représente l’aventure francophone » dans la mondialisation, comme l’avait souligné Michel Guillou, « mettons-nous à son service et inventons, fabriquons la francophonie moderne ».