Actualités

L’APF au XVIIe Sommet de la Francophonie à Erevan (Arménie)

13 octobre 2018

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie a participé au XVIIe Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie à Erevan du 11 au 12 octobre 2018. La délégation de l’APF était composée de son Président, M. Jacques Chagnon, Président de l’Assemblée nationale du Québec et de son Secrétaire général parlementaire, M. Jacques Krabal, député français.

M. Jacques Krabal s’est exprimé devant le Conseil permanent de la Francophonie le 7 octobre. « L’Assemblée parlementaire de la Francophonie dont l’un des objectifs est de « promouvoir la démocratie, l’État de droit et les droits de la personne, » se doit de proposer, d’inviter et d’accompagner tous les parlements pour mettre en place de registres d’état civil fiables, gratuits et publics. Le numérique est une chance  » a déclaré M. Krabal.

M. Jacques Chagnon a prononcé une allocution devant les Chefs d’Etat et de gouvernement le 11 octobre afin de présenter l’Avis remis par l’APF à cette occasion.

« A l’heure où le repli sur soi, les crises migratoires, le radicalisme et l’extrémisme menacent les valeurs qui ont fondé notre espace commun, le thème choisi par l’Arménie pour ce XVIIe Sommet de la Francophonie a une résonance toute particulière : « Vivre ensemble dans la solidarité, le partage des valeurs humanistes et le respect de la diversité : source de paix et de prospérité pour l’espace francophone. » Les parlementaires francophones, représentants des peuples, jouent un rôle capital dans la promotion du Vivre ensemble.  » a ainsi affirmé le Président Chagnon lors de son allocution.

Le Président Chagnon a ensuite invité les représentants du Parlement francophone des jeunes à remettre à la Secrétaire générale de la francophonie et au Président du Sommet les résolutions qu’ils ont adoptées à Luxembourg à l’occasion de la huitième édition du Parlement francophone des jeunes. Ces représentants faisaient aussi partie du Comité de rédaction de la Déclaration des jeunes francophones, présentée lors de la Cérémonie officielle d’ouverture du Sommet.

Le Président Jacques Chagnon a également participé, le 10 octobre, en tant que Grand témoin, au Forum sur le numérique. Il a ainsi pu présenter le plan de sa présidence sur le rôle des parlementaires dans la stratégie de la Francophonie numérique lors d’une table ronde sur les enjeux et perspectives de la souveraineté numérique dans l’espace francophone.

En marge du Sommet, l’APF a présenté ses actions au Village de la Francophonie aux côtés de l’Organisation internationale de la Francophonie et des opérateurs de la Francophonie.

De par leur élection, les parlementaires, représentants des peuples de la Francophonie, disposent d’une légitimité pour traiter de questions concrètes liées notamment à la consolidation de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme. A titre d’exemple, les parlementaires francophones sont pleinement engagés afin de lutter contre le fléau des enfants sans identité, pour faire de la Francophonie le premier espace mondial où tous les enfants seront enregistrés à l’état civil.

L’Assemblée parlementaire de la Francophonie félicite Mme Louise Mushikiwabo pour son élection au poste de Secrétaire générale de la Francophonie et se réjouit de travailler prochainement à ses côtés. Cette élection met à l’honneur l’Afrique et le multilinguisme. L’APF tient également à remercier et à féliciter Mme Michaëlle Jean pour son engagement sans faille aux valeurs de la Francophonie et son soutien constant à la Francophonie parlementaire.

Ainsi, le nouveau cadre stratégique de l’APF (2019-2022), actuellement en co-construction avec nos 87 parlements membres, s’appuiera principalement sur les trois axes suivants qui rejoignent les préoccupations des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’espace francophone : le développement d’un espace culturel, innovant, dynamique ; le renforcement de la démocratie et des droits ; le développement d’un espace économique inclusif et durable.