Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Presse
  • Communiqués de presse
  • Journée mondiale de lutte contre le paludisme : le Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se mobilise

Journée mondiale de lutte contre le paludisme : le Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie se mobilise

25 avril 2020

Le Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) se joint à la communauté internationale dans la mobilisation autour de la journée mondiale de lutte contre le paludisme.

En cette période où les gouvernements, les parlements, les organisations internationales et les acteurs de la santé sont pleinement engagés dans la lutte contre la propagation du Covid-19 et ses conséquences, le Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’APF tient à saluer leur engagement et à rappeler que le combat contre la diffusion du paludisme ne doit pas être éclipsé.

« Il est particulièrement préoccupant de voir que, dans certains pays, les campagnes de distribution de moustiquaires imprégnées d’insecticide – moyen efficace et accessible de lutte contre le paludisme - ont été suspendues. Entre les mesures de confinement qui ralentissent l’approvisionnement en médicaments et peuvent intensifier l’insécurité alimentaire et la pression qu’exerce le Covid-19 sur les systèmes de santé déjà fragiles, le risque d’une recrudescence imminente du paludisme est réel. » souligne Christian Levrat, Président du Réseau de lutte contre le VIH/sida, la tuberculose et le paludisme de l’APF et Conseiller aux États suisse.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), le paludisme est responsable de plus de 400 000 décès dans le monde chaque année.

« Notre Réseau s’inscrit dans une lutte contre les pandémies. Cette journée consacrée à la lutte contre le paludisme en pleine crise du Covid-19 est l’occasion de repenser la pluralité des menaces pandémiques. Nous devons consacrer nos efforts à promouvoir une manière de juguler toutes ces maladies. Une action multilatérale, coordonnée et collective est impérative » ajoute Christian Levrat.