Actualités

Importante réunion du Réseau des femmes parlementaires en visioconférence

9 octobre 2020

Le Réseau des femmes parlementaires s’est réuni en visioconférence, le mardi 6 octobre de 14h30 à 18h (heure de Paris), sous la présidence de Mme Maryse Gaudreault (Vice-Présidente de l’Assemblée nationale du Québec). Cette rencontre a suscité un grand intérêt en réunissant plus d’une vingtaine de sections, dont la Polynésie française et la Nouvelle Calédonie à des heures très tardives, pour débattre sur les rapports et les activités à l’ordre du jour du Réseau.

D’emblée, la Présidente du Réseau a rappelé le souhait de la Secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo, de constituer avec tous les acteurs de la Francophonie une « coalition francophone pour l’éducation ». L’éducation des filles sera, conformément aux priorités dégagées par la Secrétaire générale, un des axes majeurs de cette coalition. Plusieurs sections ont, dès lors, manifesté leur intérêt pour former un groupe de travail afin de réaliser un rapport précis sur ce sujet majeur.

En outre, les membres du Réseau ont procédé à l’examen des différents projets de rapports en cours. Mme Maryse Gaudreault a présenté le projet sur la politique de lutte contre les violences faites aux femmes dans les parlements. A ce sujet, Mme Margaux de Ré (députée, Belgique/CF/WB) a livré son témoignage personnel sur les violences sexistes et morales dont elle fut l’objet sur les réseaux sociaux. Suite à cette discussion, un groupe de travail a été désigné afin de proposer d’ici juillet 2021 une politique contre le harcèlement des femmes dans les parlements, y compris à l’APF. Mme Marie-France Lalonde (députée, Canada) a présenté deux projets, l’un portant sur la cyberviolence envers les femmes et les enfants, l’autre sur la promotion de l’autonomisation économique des femmes dans l’espace francophone. Mme Stéphanie Kerbarh (députée, France) a pour sa part fait état d’un projet de rapport sur la place des femmes dans les industries extractives, thématique qui a suscité un grand intérêt. Le Secrétariat général de l’APF travaille d’ailleurs à la réalisation d’un séminaire d’informations et d’échanges sur ce sujet avec le Parlement malgache. Enfin, Mme Natalia Kusendova (députée, Ontario) a initié une discussion qui portera sur un projet de rapport sur la contribution des femmes dans la lutte contre la Covid-19.

En conclusion, Mme Maryse Gaudreault a remercié l’ensemble des parlementaires présentes pour leur engagement dans ce contexte particulier lié à la pandémie de Covid-19. Elle a également félicité l’action de profondeur menée par le Réseau pour faire de l’égalité femmes-hommes une réalité au sein de l’espace francophone.

La prochaine réunion du Réseau aura lieu avant l’Assemblée plénière de l’APF, prévu en janvier 2021.