Ressources

Efforts de médiation en Afrique

La 2e Conférence des Présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, s’est tenue les 25 et 26 février 2010 à Ouagadougou (Burkina Faso), à l’invitation de Roch Marc Christian Kaboré, Président de l’Assemblée nationale.

JPEG - 176.3 ko
Conférence des Présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique

Plusieurs Présidents d’Assemblée, (Bénin, Burundi, République démocratique du Congo, Congo, Gabon, Mali, Sénégal, Tchad) ont pris part à cette réunion. On se réjouira particulièrement de la présence d’une délégation du Rwanda conduite par la Vice-présidente du Sénat, Marie Mukantabana. Le Rwanda n’avait plus participé aux rencontres de l’APF ces derniers temps.

La RDC était représentée par une forte délégation de plus de dix délégués, sans doute voulant afficher la détermination de la section en prévision de la prochaine Assemblée régionale Afrique qui se tiendra les 10 et 11 mai prochains à Kinshasa.

La Conférence a examiné la situation politique en Afrique au regard des derniers développements de crises en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Niger, à Madagascar et au Togo. La Conférence a, après avoir entendu une communication de Bongnéssan Arsène Yé, chargé de mission Afrique, souhaité que les conditions soient vite réunies pour la tenue d’élections libres et transparentes ouvertes à toutes les forces politiques du Niger dans les meilleurs délais. En ce qui concerne la Guinée, elle a pris acte de la mise en place des instruments de transition et espère l’organisation d’élections transparentes d’ici la fin de l’année. Au sujet de la Côte d’Ivoire, la Conférence a exprimé ses vives inquiétudes sur la durée de la transition qui risque de compliquer les efforts de sortie de crise et a émis l’espoir que la formation du nouveau gouvernement et la mise en place de la nouvelle commission électorale indépendante (CEI) puisse conduire effectivement à l’organisation rapide des élections.

JPEG - 78.1 ko
Décoration du Président du Burkina Faso, Blaise Compaoré, de l’Ordre de la Pléiade, par Guy Nzouba-Ndama, Président d’honneur de l’APF

A l’occasion de cette Conférence, Blaise Compaoré, Président du Burkina Faso, a reçu une délégation des Présidents d’Assemblée et de section de la Région Afrique de l’APF conduite par le Président Guy Nzouba-Ndama, Président de l’Assemblée nationale (Gabon), en sa qualité de Président d’honneur de l’APF. Lors de cet entretien, Blaise Compaoré a été élevé à la dignité de Grand Croix de l’Ordre de la Pléiade. Guy Nzouba-Ndama a indiqué que l’ensemble des délégations parlementaires reconnaissent en ce chef d’Etat, un homme de paix et de dialogue. Ils saluent tous ses efforts de médiation dans les crises en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Togo et l’encouragent à persévérer dans cette voie.

Blaise Compaoré a indiqué que cette distinction honore le peuple burkinabé tout entier. Il a précisé que les efforts déployés par son pays ont porté principalement sur la conduite des médiations, la participation de troupes et de contingents de police civile au maintien de la paix.

Indiquant que les liens historiques de solidarité et de fraternité entre les peuples africains constituent des fondements majeurs pour le règlement pacifique des différents conflits, il a toutefois reconnu qu’une volonté forte et une responsabilité accrue des Africains sont indispensables pour assurer de meilleurs résultats dans les médiations sur le continent.

Au cours de la réception au palais présidentiel, l’idée d’une rencontre des parlementaires francophones autour du thème de la médiation dans les conflits a été lancée. Ce sujet a été inscrit à l’ordre du jour de la prochaine Assemblée régionale Afrique.

Le succès de cette 2e réunion montre la très forte implication des sections africaines dans le fonctionnement de l’APF.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer