Ressources

Edito : Bonne année 2008

par
Jacques Legendre,
Secrétaire général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.

JPEG - 94.2 ko
Jacques Legendre

L’Organisation des Nations Unies a proclamé l’année 2008 « Année internationale des langues ». L’Assemblée parlementaire de la Francophonie a souhaité s’associer à cet événement à l’occasion de l’édition de sa carte de vœux, reproduite en première page du présent numéro de notre revue, qui ne comporte pas moins de 236 traductions du traditionnel « bonne année ».

La cohésion et l’originalité de la communauté francophone reposent sur le partage d’une langue commune. Le français représente un outil de communication orale et écrite privilégié qu’il faut entretenir et développer pour l’affirmer aussi bien au sein de l’espace francophone qu’à l’échelle internationale. La maîtrise de la langue française constitue une clé essentielle pour l’accès au savoir, au développement et à la démocratie pour les vingt-neuf pays francophones du Sud qui l’ont choisie comme langue officielle. Dans les autres pays membres, pour répondre à la diversité des situations que connaît le français, des stratégies différenciées, adaptées aux besoins et aux attentes des pays, sont développées. La reconnaissance du français comme langue officielle dans les organisations internationales demeure un combat de tous les jours. Mais la Francophonie défend aussi la diversité culturelle, et par voie de conséquence, la diversité linguistique.

C’est donc à ce titre qu’elle favorise le plurilinguisme au sein de l’espace francophone par le développement équilibré du français et des langues partenaires, particulièrement les langues maternelles et les langues africaines transfrontalières, vecteurs d’expression, de développement, d’éducation, de formation et d’information. En Afrique où le français, langue d’enseignement, voisine avec les langues maternelles des élèves, la Francophonie favorise la prise en compte dans les systèmes éducatifs africains d’une articulation entre ces langues et le français. Une alphabétisation ignorant ces langues et l’influence qu’elles exercent sur les capacités d’apprentissage des élèves, serait en effet vouée à l’échec.

Enfin, en établissant un partenariat avec les autres organisations internationales représentant d’autres espaces linguistiques autour de langues telles que l’arabe, l’espagnol ou le portugais, également présentes dans les pays francophones, la Francophonie contribue à la dynamisation de la diversité linguistique à l’échelle internationale.

Alors, dans toutes les langues des pays de la Francophonie, dans de nombreuses langues maternelles africaines (en beti, en kirundi, en lingala, en malgache, en moré, en sango, en swahili, en wolof notamment), mais aussi en allemand, en arabe, en chinois, en espagnol, en hébreu, en portugais… toute l’équipe du Secrétariat général se joint à moi pour vous souhaiter une… BONNE ANNEE 2008 !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer