Instances

Déclaration du bureau de l’ APF l’attention du peuple haïtien

Les membres du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie réunis à N’Djamena les 2 et 3 février 2010, expriment leur immense émotion devant le séisme sans précédent aux conséquences dramatiques qui a ravagé Port-au-Prince et ses environs et réitèrent leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes ;

Les membres du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie réunis à N’Djamena les 2 et 3 février 2010,

Expriment leur immense émotion devant le séisme sans précédent aux conséquences dramatiques qui a ravagé Port-au-Prince et ses environs et réitèrent leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes ;

Font part de leur indéfectible solidarité au peuple haïtien qui fait preuve d’un courage hors du commun ;

Saluent et expriment leur reconnaissance aux États, aux organisations internationales et aux agences humanitaires qui sont intervenus dans les opérations de secours d’urgence ;

Appellent à une forte mobilisation de la Communauté internationale pour les opérations de reconstruction et demandent à tous les parlementaires des sections de l’APF d’intervenir en ce sens auprès de leur Gouvernement ;

Soutiennent les autorités haïtiennes dans leur volonté légitime d’avoir la maîtrise des opérations de reconstruction ;

Affirment que la préservation de la culture haïtienne doit figurer parmi les priorités de la reconstruction du pays ;

Se félicitent des décisions prises dans le cadre de la Conférence ministérielle préparatoire tenue à Montréal le 25 janvier 2010 ;

Souhaitent être associés à la Conférence des donateurs sur la reconstruction d’Haïti prévue à New York en mars 2010 ;

Appellent à une concertation des organisations interparlementaires en vue de la reconstruction des institutions parlementaires haïtiennes ;

S’engagent, notamment par les programmes de coopération, à agir pour appuyer le Parlement haïtien afin qu’il puisse rétablir le plus rapidement possible des conditions de fonctionnement normales ;

Invitent l’ensemble des sections à verser une contribution spéciale volontaire pour Haïti ;

Assurent qu’ils prendront contact dans les meilleurs délais avec les autorités parlementaires haïtiennes afin de déterminer les mesures d’accompagnement les mieux adaptées et, à cette fin, demandent au Président et au Secrétaire général parlementaire d’effectuer au moment opportun une mission de prise de contact.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer