Actualités

  • Accueil
  • Actualités
  • Actualités
  • Déclaration du Président de l'Assemblée nationale du Gabon à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie 2019

Déclaration du Président de l'Assemblée nationale du Gabon à l'occasion de la Journée internationale de la Francophonie 2019

20 mars 2019

Déclaration de M. Faustin Boukoubi, Président de l’Assemblée nationale, Président de la section gabonaise de l’APF, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Francophonie 2019

Chers compatriotes, Chers amis francophones,

La Section gabonaise de l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie s’associe à la Communauté francophone mondiale pour célébrer le 20 mars 2019, la Journée Internationale de la Francophonie.

Cette date commémore la signature, le 20 mars 1970 à Niamey, au Niger, du Traité instituant l’Agence de Coopération Culturelle et Technique (ACCT), ancêtre de l’actuelle Organisation Internationale de la Francophonie (OIF).

Au-delà de cette date symbolique, il s’agit de magnifier la langue française, la diversité culturelle et les valeurs de l’espace francophone, pendant « la semaine de la francophonie au Gabon » (18-23 mars).

Plus qu’un instrument de communication, la langue française est aujourd’hui un outil d’intégration sociale, de progrès économique, de coopération, un enjeu politique et géopolitique.

Membre-fondateur de l’APF depuis 1967, c’est donc un truisme pour la Section que j’ai l’honneur et le privilège de présider, de réaffirmer l’attachement du Peuple gabonais et des plus hautes autorités de ce pays, en tête desquelles le Président de la République, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, aux idéaux de la Francophonie.

Ainsi, dans la mondialisation linguistique actuelle, cette commémoration nous invite à rejeter toute forme d’uniformisation linguistique et de mettre en exergue, non seulement le patrimoine commun qu’est la langue française, mais surtout de valoriser nos langues nationales ; occasion indiquée pour s’interroger sur la place de ces langues dans notre système éducatif, nos communications institutionnelles et nos actions quotidiennes auprès des populations.

Nos encouragements vont donc à l’endroit de tous les acteurs institutionnels et les partenaires dont l’OIF et l’Organisation des Nation unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) qui œuvrent pour la valorisation de notre patrimoine linguistique. Aussi, l’Assemblée nationale reste-t-elle disposée à soutenir toutes les initiatives allant dans ce sens, afin d’apporter notre contribution à la riche diversité culturelle francophone.

Vive la Francophonie,

Je vous remercie.